Aller au contenu principal

Fourrure: la filière craint l'annonce imminente de l'interdiction de l'élevage de visons

© Agri 79

Dans un communiqué paru le 27 septembre, la Fédération française de la fourrure (FFF) affirme que «Barbara Pompili devrait annoncer mardi prochain 29 septembre l’interdiction des animaux sauvages dans les cirques et de l’élevage de visons en France». La filière explique que «les services du Premier ministre ont indiqué souhaiter laisser la ministre de (la Transition écologique) prendre seule cette décision». Une décision «sans précédent» si elle est confirmée, estiment les professionnels: «pour la première fois, on sacrifie un secteur économique et des emplois pour satisfaire aux revendications de la minorité agissante animaliste, dite anti-spéciste». L'interdiction de l'élevage de visons en France est inscrite dans le RIP «pour les animaux» et dans sa transposition par la proposition de loi du groupe EDS emmené par Cédric Villani, qui inclut par ailleurs l'interdiction de l'élevage «intensif» et «en cage». Toujours selon la filière fourrure, la proposition de loi sera soutenue «par le groupe LREM à l’Assemblée nationale, au moins en ce qui concerne les articles visant à l’interdiction des animaux de cirque, des delphinariums et de l’élevage de visons, mais aussi de la commercialisation de la fourrure.» La filière fourrure annonce d'ores et déjà qu'elle porterait l'affaire devant la Conseil constitutionnel au nom de «principe de la liberté d'entreprendre». On dénombre quatre élevages de visons en France, et 2500 emplois associés, selon la filière.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

PCAE : 80 millions d’euros sur un an, du jamais vu
L’enveloppe de cette année permettra de financer plus du double des projets habituels, avec une sélection plus large que par le…
Gâtine, Deux-Sèvres, qualité des eaux, prairie, élevage
Pour la qualité de l’eau, la société a besoin de l’élevage
Communication, mais également expérimentations : les syndicats des eaux et le Pays de Gâtine s’engagent pour maintenir l’élevage…
La mort du bovin viande

Une nouvelle Pac se profile !

Le ministère propose une remise en cause du montant de l’enveloppe dédiée à la…

Le cuir, une histoire de famille
Rebecca Larapidie a créé Abak’art, sa marque de maroquinerie, pour laquelle elle utilise exclusivement les peaux de bovins élevés…
Un concours réussi et une belle dynamique au marché ovin de Parthenay
Le concours annuel des agneaux a donné lieu à une belle présentation, de l’avis des organisateurs. Au marché au cadran, la…
Renard, Dégâts aux cultures, Esod
La fédération des chasseurs et la Chambre d'agriculture invitent à déclarer les dégâts
Pour qu’elle puisse être régulée toute l’année, une espèce doit être inscrite dans la liste des espèces susceptibles d’…
Publicité