Aller au contenu principal

Le point sur...
Green deal européen : « pas de problème de sécurité alimentaire de l’UE »

© Pixabay

«La sécurité alimentaire n’est pas un problème dans l’UE, la pandémie l’a très bien démontré », assure le commissaire européen à l’environnement Virginijus Sinkevicius. Venu présenter le 22 juin sa stratégie « biodiversité 2030 », dont certains objectifs inquiètent le monde agricole (10 % de terres rendues à la nature, 25 % de surfaces cultivées en agriculture biologique), le commissaire estime au contraire que ce sont là des atouts à moyen terme pour le secteur. Car si l’Europe ne manque pas de nourriture – « la balance commerciale agroalimentaire de l’UE a atteint quelque 31,9 milliards d’euros en 2019 » – le secteur agroalimentaire de l’UE a d’autres problèmes : gaspillage, obésité, impact environnemental notamment. « Avec plus de bio, les revenus agricoles vont augmenter, et une faible baisse de production pourra de toute façon être compensée par une réduction des pertes alimentaires et une diminution de la consommation de viande et de produits laitiers », promet Virginijus Sinkevicius.

Des arguments que ne partagent pas la plupart des eurodéputés de la commission de l’agriculture, qui ont exprimé leurs craintes concernant la baisse de production agricole et, en conséquence, la perte d’indépendance alimentaire de l’UE qui sera compensée par des importations depuis des pays tiers qui ne respectent pas les mêmes exigences environnementales que l’UE.

Virginijus Sinkevicius promet que cette stratégie n’est pas « une menace mais une opportunité » pour l’agriculture, estimant que la future Pac offre les outils nécessaires pour la mettre en œuvre, notamment avec les éco-régimes du premier pilier.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Benjamin, ambassadeur de la jeune agriculture
Toute cette semaine, les jeunes agriculteurs ont mis un coup de projecteur sur l’installation, en multipliant les vidéos et…
Installation agriculture Deux-Sèvres Clément Charron
Reprendre et moderniser, pour faire rempart au lait étranger
En reprenant la ferme familiale à La Chapelle-Bertrand, Clément maintient le fragile tissu des exploitations laitières deux-…
Le veau Paillard, un pari sur l’avenir à plus de 21000  euros
La campagne de vente de la station de Lanaud, en janvier, a permis à quatre éleveurs de Charente et de la Vienne de décrocher le…
L’usine de Thouars donne vie à la filière 100% bio Oleosyn
Les groupes Avril et Terrena ont investi 5,7 millions d’euros dans un outil de trituration de graines bio à Thouars. Opérationnel…
Pas de semis direct sans la philosophie qui va avec
Le semis direct, encore marginal, se répand dans les champs. Les Cuma s’équipent, un semoir made in Deux-Sèvres s’exporte dans le…
La vente de taureaux des Sicaudières se tiendra en présentiel et en ligne
Le 12 mars, la station d’évaluation du lycée agricole de Bressuire proposera 35 taureaux à la vente. Dernière vente de charolais…
Publicité