Aller au contenu principal

Le point sur...
Green deal européen : « pas de problème de sécurité alimentaire de l’UE »

© Pixabay

«La sécurité alimentaire n’est pas un problème dans l’UE, la pandémie l’a très bien démontré », assure le commissaire européen à l’environnement Virginijus Sinkevicius. Venu présenter le 22 juin sa stratégie « biodiversité 2030 », dont certains objectifs inquiètent le monde agricole (10 % de terres rendues à la nature, 25 % de surfaces cultivées en agriculture biologique), le commissaire estime au contraire que ce sont là des atouts à moyen terme pour le secteur. Car si l’Europe ne manque pas de nourriture – « la balance commerciale agroalimentaire de l’UE a atteint quelque 31,9 milliards d’euros en 2019 » – le secteur agroalimentaire de l’UE a d’autres problèmes : gaspillage, obésité, impact environnemental notamment. « Avec plus de bio, les revenus agricoles vont augmenter, et une faible baisse de production pourra de toute façon être compensée par une réduction des pertes alimentaires et une diminution de la consommation de viande et de produits laitiers », promet Virginijus Sinkevicius.

Des arguments que ne partagent pas la plupart des eurodéputés de la commission de l’agriculture, qui ont exprimé leurs craintes concernant la baisse de production agricole et, en conséquence, la perte d’indépendance alimentaire de l’UE qui sera compensée par des importations depuis des pays tiers qui ne respectent pas les mêmes exigences environnementales que l’UE.

Virginijus Sinkevicius promet que cette stratégie n’est pas « une menace mais une opportunité » pour l’agriculture, estimant que la future Pac offre les outils nécessaires pour la mettre en œuvre, notamment avec les éco-régimes du premier pilier.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Le parcours hors norme de Georgina
Des terrains de handball au Gabon à l’élevage de porcs en France, Georgina Tchatchoua-Gbayuen a eu plusieurs vies. Cette femme d’…
Les curseurs techniques et humains, gages de réussite
Même si le contexte laitier est complexe, les Deux-Sèvres comptent des exploitations en bonne santé. Pour déterminer l’avenir,…
Départementales : les projets des candidats pour la ferme Deux-Sèvres
La Fnsea et les Jeunes agriculteurs des Deux-Sèvres ont convié, mercredi 9 juin, les candidats aux élections départementales pour…
Président de Capr’Inov, un exercice d’équilibriste
Avec la structuration du salon et son développement constant, le temps alloué à la préparation de Capr’Inov est important. Samuel…
La qualité de la farine donne du grain à moudre aux boulangers
Pétrir, mouler et cuire restent les gestes séculaires de la fabrication du pain, mais les ingrédients de base sont choisis selon…
Les travaux vont pouvoir commencer pour sept réserves

Jeudi 28 mai, le Tribunal administratif de Poitiers a rendu une première décision concernant l’autorisation environnementale…

Publicité