Aller au contenu principal

Groupama
Groupama Centre-Atlantique jouit d’« une solidité financière incontestée »

Groupama Centre-Atlantique a fêté ses vingt ans mardi 15 mars, à l’Espace Carat à Angoulême. L’occasion de présenter les objectifs de l’entreprise et de faire se rencontrer les sociétaires et les salariés.

Helman Le Pas de Sécheval (à gauche) et Michel Baylet, respectivement directeur général et président de Groupama Centre Atlantique.
Helman Le Pas de Sécheval (à gauche) et Michel Baylet, respectivement directeur général et président de Groupama Centre Atlantique.
© DR

Trois mille huit cents personnes (*) étaient réunies par Groupama Centre-Atlantique, mardi à l’Espace Carat, parmi lesquelles les administrateurs des caisses locales et les salariés de l’entreprise. Raison de ce grand rendez-vous : les vingt ans de la structure Centre-Atlantique qui, en 1991, a vu fusionner les caisses des deux Charentes, Deux-Sèvres,  Vienne,  Haute-Vienne,  Dordogne,  Gironde,  Vendée, Indre,  Landes et Lot-et-Garonne. Vingt ans évidemment ça se fête, mais outre le plaisir d’échanger entre acteurs d’une même aventure économique  et humaine, les invités ont pu se réjouir des bons résultats de l’entreprise et s’informer des perspectives pour 2011.  Tour à tour, Michel Baylet, président de Groupama Centre-Atlantique et Helman Le Pas de Sécheval, directeur général, les ont présentés.«  Groupama a payé un lourd tribut (près de 200 millions d’euros) aux tempêtes Klaus et Quinten en 2009, puis Xynthia en février 2010. Et le ratio combiné net de réassurance de Groupama Centre-Atlantique s’est élevé de ce fait, à 117,3%. Malgré un résultat social négatif en 2010, notre entreprise continue à bénéficier d’une solidité financière incontestée. Aujourd’hui nos fonds propres sont pointés à 577,3 millions d’euros et notre marge de solvabilité est égale à 14,6 fois le minimum réglementaire », a annoncé le directeur général.  Les sinistres successifs et leur lot de journées douloureuses et difficiles pour tous, ont mis en lumière les valeurs de solidarité chez les sinistrés et permis de mesurer la dynamique commerciale de l’entreprise.



Qualité des services reconnue
Car ce contexte hostile n’a pas empêché Groupama Centre-Atlantique de poursuivre ses ambitions en investissant dans des projets visant à améliorer la qualité, la productivité et l’efficacité dans son organisation. «  Concernant la qualité de nos services, une enquête auprès de nos sociétaires a révélé un pourcentage de 86%  de satisfaits. Les 17 693 dossiers ouverts après les sinistres causés par Xynthia ont été traités dans des délais plus qu’honorables, la majorité en moins de six mois », a souligné le président Baylet. On retrouve dans les perspectives pour 2011, les mêmes valeurs d’humanisme et une volonté de croissance qui s’appuiera sur le développement des assurances de biens et de la personne, un développement du réseau urbain, une augmentation des services prévoyance (un des chevaux de bataille de Groupama) et un souci de fidélisation des clients.Pour ce faire, les dirigeants de Groupama Centre-Atlantique ont travaillé à une meilleure organisation des services et à une amélioration du processus opérationnel de gestion. Quant aux 1686 collaborateurs de l’entreprise, la direction a mis en place diverses mesures (dont un baromètre d’opinions proposé régulièrement) afin de les conforter dans leur motivation quotidienne et constante.

(*) Parmi eux le navigateur Frank Camas, sponsorisé par Groupama et le professeur Cabrol, célèbre cardiologue toujours très écouté.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Lettre d’un agriculteur à ses voisins

Je me permets de vous adresser ce courrier car (...) la période des semis des cultures approche à grand pas. J’exploite des…

La maraîchine, une bière locale « du champ au verre »
Deux brasseries artisanales, ancrées dans le Marais poitevin, se sont associées pour créer une nouvelle bière marquée « Valeurs…
La mort du bovin viande

Une nouvelle Pac se profile !

Le ministère propose une remise en cause du montant de l’enveloppe dédiée à la…

Le cuir, une histoire de famille
Rebecca Larapidie a créé Abak’art, sa marque de maroquinerie, pour laquelle elle utilise exclusivement les peaux de bovins élevés…
Un concours réussi et une belle dynamique au marché ovin de Parthenay
Le concours annuel des agneaux a donné lieu à une belle présentation, de l’avis des organisateurs. Au marché au cadran, la…
La pétition reste ouverte pour complément d’enquête
Le collectif BNM a défendu devant la commission PETI un examen approfondi du dossier des réserves.
Publicité