Aller au contenu principal

Commerce
« Il y a urgence à définir un nouveau rapport de force »

À l’heure où s’ouvre la période de négociation des prix des denrées alimentaires, Fnsea et JA 79 invitent les organismes professionnels à s’unir avec eux pour peser plus lourd face aux GMS.

Thierry Bernier, président de la section bovine Fnsea
© Chloé Poitau

La convocation était sans appel, le communiqué de la Fnsea et des JA 79 annonçant une « mise à mort de l’agriculture » si aucun modus vivendi commun n’était trouvé. Mais parmi les 17 organisations professionnelles (OP) destinataires de l’invitation, aucune ne s’est présentée au rendez-vous, trois seulement s’excusant de leur absence. « Cela réduit nos chances de trouver une stratégie commune, déplore Alain Chabauty, président de la Fnsea 79. Pour la première fois, nous voulions proposer aux OP de les accompagner dans les négociations avec les GMS, afin de ne plus les laisser seuls faire figure de pot de terre contre le pot de fer de la grande distribution. Si nous ne collaborons pas pour aller chercher les prix ensemble, nous signons l’arrêt de mort de l’agriculture et, à terme, des intermédiaires transformateurs ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Attention au risque incendie

Depuis l’incendie d’un hangar à St Martin de Bernegoue le 10 avril, quatre nouveaux sinistres ont été enregistrés dans…

Flavien, éleveur de chèvres : « Les rencontres ont fait mûrir mon projet »
Déterminé depuis l’enfance à devenir agriculteur, Flavien Favre a bâti pas à pas son projet. Sa formation et ses expériences sur…
Les jeunes agriculteurs organisent un repas 100% local
Moteurs de la vie rurale, les Jeunes agriculteurs vont proposer aux Deux-Sévriens un repas complet, le samedi 1er mai…
Étang de Beaurepaire : la digue fermée à la circulation complique le quotidien
La fermeture de la route qui traverse l’étang de Beaurepaire oblige à faire un détour de 10 kilomètres. Les fonds pour mener les…
Lettre d’un agriculteur à ses voisins

Je me permets de vous adresser ce courrier car (...) la période des semis des cultures approche à grand pas. J’exploite des…

Quand les haies chauffent le plancher des poules
A la faveur de l’installation d’un jeune agriculteur, en mai 2020, le Gaec Baulieu, à Echiré, a investi dans de nouveaux…
Publicité