Aller au contenu principal

Agronomie
Implantation précoce de couvert et semis par drone : deux tests en un

Début juin, une expérimentation d’un nouveau genre s’est tenue à Mazières-en-Gâtine : l’implantation d’un couvert en interculture courte par un drone. Si les résultats ne paraissent pas concluants, le test ouvre la voie à plusieurs pistes intéressantes à explorer.

D'un poids de 25 kg et d'une envergure de 2m, le drone a semé en une heure cinq bandes de 200 m par 6 de couverts végétaux, le 4 juin à Mazières-en-Gâtine.
© DR

Au départ, il y a un polyculteur-éleveur adepte des techniques culturales simplifiées (TCS) depuis 20 ans : Jean-Paul Gentil, de Mazières-en-Gâtine, qui repère un article dans la revue TCS sur l’utilisation d’un drone pour semer des couverts végétaux avant les récoltes de maïs, dans le sud-ouest de la France. Germe en lui l’idée de tenter l’expérience entre un blé et un méteil, très en amont de la récolte, afin de récupérer un maximum de biomasse dès septembre. Le syndicat des eaux du centre-ouest (Seco) prête une oreille attentive à sa démarche, et propose de financer l’essai – de 3500€ –, dans le cadre du projet Re-sources visant la reconquête de la qualité de l’eau potable. L’expérimentation se déroule ainsi le 4 juin, en présence du Seco, d’experts des chambres d’agriculture départementale et régionale, de la Fd Cuma 79 ainsi que de trois organismes stockeurs ayant fourni les semences (Océalia, Pasquier Vgétal et VSN).

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

PCAE : 80 millions d’euros sur un an, du jamais vu
L’enveloppe de cette année permettra de financer plus du double des projets habituels, avec une sélection plus large que par le…
La mort du bovin viande

Une nouvelle Pac se profile !

Le ministère propose une remise en cause du montant de l’enveloppe dédiée à la…

Le cuir, une histoire de famille
Rebecca Larapidie a créé Abak’art, sa marque de maroquinerie, pour laquelle elle utilise exclusivement les peaux de bovins élevés…
Un concours réussi et une belle dynamique au marché ovin de Parthenay
Le concours annuel des agneaux a donné lieu à une belle présentation, de l’avis des organisateurs. Au marché au cadran, la…
Renard, Dégâts aux cultures, Esod
La fédération des chasseurs et la Chambre d'agriculture invitent à déclarer les dégâts
Pour qu’elle puisse être régulée toute l’année, une espèce doit être inscrite dans la liste des espèces susceptibles d’…
Associés du GAEC la Vallée des Blondes, Deux-Sèvres, Nouvelle-Aquitaine, Blonde d'Aquitaine, Vaches allaitantes
Pilot’élevage : un tableau de bord pour faire rouler le troupeau vers la performance
L’outil d’identification Pilot’Élevage a conduit l’ASSEL à recalibrer le tableau de bord utilisé par les élevages de plus de dix…
Publicité