Aller au contenu principal

Glyphosate
La Fdsea 35 dépose plainte contre les « pisseurs involontaires » bretons

© Pisseurs involontaires de glyphosate

Dans un communiqué paru le 20 décembre, la Fdsea d’Ille-et-Vilaine annonce avoir déposé une plainte contre le collectif breton des « pisseurs involontaires » de glyphosate, auprès du procureur de Rennes. Dans sa plainte, le syndicat dénonce « les procédés mensongers de ce collectif ainsi que l’incitation au harcèlement et à la violence contre les agricultrices et les agriculteurs français », détaille le communiqué. « Nous leur reprochons le fait de comparer ces tests à la norme en vigueur pour l’eau, et aussi, quoi qu’ils en disent, de cibler les agriculteurs », explique le directeur de la Fdsea, Damien Dupays. Au-delà de la plainte, la Fdsea dénonce la fiabilité du test employé (par immuno-absorption) et y oppose une autre méthodologie (chromatographie), avec laquelle elle aurait obtenu une écrasante majorité de tests négatifs. Des résultats similaires ont déjà été mis en avant par les Fdsea du Morbihan et du Calvados.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Léa Izambart
Léa veut s’installer, malgré les difficultés
Malgré une conjoncture en berne en bovins allaitants, Léa Izambart fourmille d’idées pour amener un nouveau souffle à l’…
Benjamin, ambassadeur de la jeune agriculture
Toute cette semaine, les jeunes agriculteurs ont mis un coup de projecteur sur l’installation, en multipliant les vidéos et…
Cosset et fils : le négoce dans le sang
Implanté depuis 70 ans à Saint-Pompain, dans les Deux-Sèvres, le négoce agricole Cosset et fils démarre un projet de…
Le veau Paillard, un pari sur l’avenir à plus de 21000  euros
La campagne de vente de la station de Lanaud, en janvier, a permis à quatre éleveurs de Charente et de la Vienne de décrocher le…
Un contexte de plus en plus porteur pour les protéines
Certaines coopératives, comme Terrena, n’ont pas attendu le plan dévoilé en décembre par l’État pour favoriser la culture de…
L’usine de Thouars donne vie à la filière 100% bio Oleosyn
Les groupes Avril et Terrena ont investi 5,7 millions d’euros dans un outil de trituration de graines bio à Thouars. Opérationnel…
Publicité