Aller au contenu principal

Cheval
La Filière équidés met tous ses chevaux dans le même moteur

Filière équidés Deux-Sèvres, réuni en assemblée générale le 23 novembre, a présenté ses activités et les efforts qu'elle fait pour réunir toutes les ramafications de la filière sous une même bannière.

Vendredi 23 novembre, Robert Girault a été reconduit dans ses fonctions de président de la Filière équidés Deux-Sèvres. En avril dernier, il était désigné par ses pairs pour succéder à Jacques Robin. Son action s’inscrira dans la dynamique impulsée par son prédécesseur. Depuis 1999, rassembler est une priorité dans cette famille aux nombreuses ramifications. Uni, le monde du cheval gagne en crédibilité. Toute en préservant sa singularité, chaque branche en reconnaissant sa filiation aide la filière équine à se faire un nom. Depuis trois ans, celui-ci est porté haut et fort le temps des Galopades, aussi baptisées la semaine du cheval.

Un exemple
Précurseurs dans leur idée de rassembler, les acteurs deux-sèvriens ont été copiés. Le département de la Lozère s’est engagé sur la même voie. Comme ici, centres équestres, prestataires de services en tourisme équestre, éleveurs de chevaux de sport, entraîneurs de chevaux de courses, utilisateurs de chevaux de traits, maréchaux-ferrants, selliers ou encore centres d’insémination se présentent sous la même identité. Ainsi, lorsqu’elle s’adresse aux pouvoirs publics, Filière équidés Deux-Sèvres pour se faire entendre peut argumenter, chiffres à l’appui. « Nous exploitons aujourd’hui 21 % de la surface toujours en herbe du département. La filière représente 550 emplois soit 370 équivalents temps plein, 17,66 millions d’euros de chiffre d’affaires cumulé dont 14 millions générés directement par la filière (estimation 2004) ».
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Confinement ou pâturage, concertation ou carnage ?

"À l’heure où les défenseurs du bien-être animal et les écologistes demandent l’interdiction de l’élevage en intérieur, la…

S’installer… quand on est prêt
Tondeur de moutons, Alexandre Sarrazin a hésité à s’installer pendant plusieurs années avant de franchir le pas à l’âge de 31 ans…
L’agriculture victime de pirates informatiques
La chambre d'agriculture des Deux-Sèvres victime d'une cyberattaque qui touche plus largement la région Nouvelle-Aquitaine et…
Attestation permanente exploitant agricole
La Fnsea et JA 79 ont obtenu la validation de l’attestation permanente spéciale exploitant agricole par le préfet des Deux-Sèvres…
Pâtures & Papilles veut régaler les consommateurs
Quatre élevages du secteur de Parthenay planchent sur l’élaboration d’un nouveau label basé sur un engraissement 100% herbager.…
Les exploitants agricoles, piliers des sapeurs-pompiers volontaires
Parce qu’il doit assurer l’avenir, le service départemental d’incendie et de secours (Sdis 79) est à la recherche de volontaires…
Publicité