Aller au contenu principal
Font Size

Activez votre compte numérique

Pour lire les articles dans leur intégralité, vous tenir informé via les newsletters et consulter la version numérique d’Agri79 dès le jeudi,

J’active mon compte numérique.

La Gabarde jaillit au pied d’une colline promontoire à moulin

En 2012, lorsqu’il s’installe à Clessé avec sa famille, Jean-Marie, retraité de l’armée, veut créer une brasserie. Julien, alors auto entrepreneur dans le bâtiment, s’intéresse au projet de ce nouveau voisin. Leur association a permis de donner de l’envergure au projet.

Julien Bertrand et Jean-Marie Birtegue brassent la Gabarde, bière fabriquée à Clessé, pays des collines et leurs moulins. Vendue à la brasserie ou sur des marchés locaux, on la trouve également dans quelques bars à bière de la région.
Julien Bertrand et Jean-Marie Birtegue brassent la Gabarde, bière fabriquée à Clessé, pays des collines et leurs moulins. Vendue à la brasserie ou sur des marchés locaux, on la trouve également dans quelques bars à bière de la région.
© N.C.

Blonde, ambrée, brune, La Gabarde sera également blanche dès le mois de juillet. « La bière est prête, les étiquettes également », confient Jean-Marie Birtegue et Julien Bertrand impatients de proposer à leur clientèle leur tout dernier produit. Le mois de décembre approchant, les associés de la SARL La Gabarde espèrent parer de nouvelles bouteilles des couleurs de Noël. Effectivement dans quelques jours, les brasseurs installés à Clessé depuis le mois de janvier vont lancer de nouveaux brassins tests. Malt, houblon, épices, levures aux quantités réservées à la seule connaissance des deux entrepreneurs, vont être mélangés. « Nos premiers essais n’ont pas été concluants. Avec deux nouveaux brassins, nous espérons trouver la bonne recette, l’équilibre entre les matières qui donnera notre bière de fin d’année. Un produit attendu par les amateurs, qui trouve volontiers sa place au pied du sapin. » 
Pour être prête en décembre, la bière de Noël devra être brassée mi-septembre. Effectivement, dans la brasserie artisanale installée dans une ancienne ferme rénovée au cours de l’année 2014 par les deux porteurs de projet, le processus de fabrication nécessite deux mois à deux mois et demi. Pas question de raccourcir le temps de garde à froid. L’affinage de la bière en dépend. Jean-Marie et Julien dont le projet commercial repose sur l’authenticité et le caractère local des produits qui sont les leurs s’obligent à respecter les principes de qualité essentiels à la construction de cette identité. « La vente directe, que ce soit au magasin, sur les marchés hebdomadaires (*) mais également événementiels, nous oblige, au contact de la clientèle, à rester lucides. Nous savons que pour durer, le goût de notre bière doit séduire. Nous devons sur ce point être constants. »
Lancée officiellement en janvier, l’activité de la SARL La Gabarde a commencé par le brassage de la bière. Le magasin n’a ouvert ses portes qu’en avril. Les produits aux recettes finalisées au cours de l’année 2014 et préalablement testés auprès d’amis et membres des familles des associés ont reçu un très bon accueil de la part de la clientèle. « Nos bières ont du caractère sans pour autant être très racées. Nous ne sommes pas des zythologues (NDLR, fins connaisseurs à l’image des œnologues dans le monde du vin). Nous aimons la bière en toute simplicité et notre objectif est d’amener le plus grand nombre à prendre plaisir à en consommer », expliquent les producteurs décidés à jouer la carte du territoire plus que celle d’un amateurisme élitiste. La colline et son moulin devenus les emblèmes de la Gabarde, illustrent d’ailleurs cette attache locale. Mis en scène par Sébastien Guinard, graphiste dont le crayon a été guidé par les émotions des brasseurs, ces vestiges de l’histoire locale habitent toutes les étiquettes des bières ici produites. Située entre Bocage et Gâtine, Clessé est de ce territoire où les moulins surplombent les collines… dont l’une a son pied abrite la source d’où sort la Gabarde.

(*) Chaque dimanche matin de l’été, Julien et Jean-Marie seront présents avec leurs bières sur le marché de Pescalis.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Le département passe à l’acte 2 de son plan de relance
Après un premier plan d’aides annoncé le 21 avril dernier, le Conseil départemental en a entamé un deuxième, doté d’un budget…
Grégory Nivelle, nouveau président de la Fnsea 79 : « Les agriculteurs n’imposent pas un modèle, ils répondent à des attentes »
Mardi 9 juin, la nouvelle équipe de la FNSEA 79 a élu Grégory Nivelle président. L’éleveur laitier du sud Deux-Sèvres succède à l…
Quand l’installation tient à un permis de construire
Au Gaec Lactagri, à Aiffres, la relève est presque assurée : deux porteurs de projet sont dans l’attente de la construction d’un…
Guillaume Largeaud, attaché au Marais... et à faire bouger les lignes
Son passage à Top Chef Les grands duels, le 10 juin, nous a laissé sur notre faim. Portrait d’un éleveur convaincu que la…
Les Marchés de Producteurs de Pays maintenus 

La chambre d’agriculture a souhaité maintenir les Marchés de Producteurs de Pays de l’été pour compenser le manque à gagner…

Un cheptel en légère hausse
Thierry Baudouin raccroche après quatorze ans de présidence. Catherine Gallard et Emmanuel Turpeau prennent le relais avec de…
Publicité