Aller au contenu principal

Bulletin de santé du végétal
La gazette verte du 27 mai

© BSV

Maïs : la pyrale est partout en Poitou-Charentes

Les stades des maïs ont légèrement progressé et sont compris entre 4 et 10 feuilles.

De faibles attaques d’oiseaux, surtout des corvidés, sont signalées, principalement en Charente-Maritime mais la pose d’effaroucheurs semble être une solution dissuasive.

Les attaques de limaces baissent depuis la semaine dernière. « L’indice de risque journalier montre une diminution de l’activité de ce ravageur depuis le retour du temps sec et chaud », précise le BSV.

Le vol de la pyrale est désormais constaté sur l’ensemble du Poitou-Charentes et les conditions climatiques de ces prochains jours ne vont pas inverser la tendance. Le pic du vol pourrait avoir lieu la semaine prochaine. Des captures ont été enregistrées dans 14 des 27 pièges et dans 2 pièges lumineux. Toutefois, aucune ponte n’est signalée pour le moment.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Benjamin, ambassadeur de la jeune agriculture
Toute cette semaine, les jeunes agriculteurs ont mis un coup de projecteur sur l’installation, en multipliant les vidéos et…
Installation agriculture Deux-Sèvres Clément Charron
Reprendre et moderniser, pour faire rempart au lait étranger
En reprenant la ferme familiale à La Chapelle-Bertrand, Clément maintient le fragile tissu des exploitations laitières deux-…
Cosset et fils : le négoce dans le sang
Implanté depuis 70 ans à Saint-Pompain, dans les Deux-Sèvres, le négoce agricole Cosset et fils démarre un projet de…
Le veau Paillard, un pari sur l’avenir à plus de 21000  euros
La campagne de vente de la station de Lanaud, en janvier, a permis à quatre éleveurs de Charente et de la Vienne de décrocher le…
L’usine de Thouars donne vie à la filière 100% bio Oleosyn
Les groupes Avril et Terrena ont investi 5,7 millions d’euros dans un outil de trituration de graines bio à Thouars. Opérationnel…
Pas de semis direct sans la philosophie qui va avec
Le semis direct, encore marginal, se répand dans les champs. Les Cuma s’équipent, un semoir made in Deux-Sèvres s’exporte dans le…
Publicité