Aller au contenu principal

La gestion de l’eau, un défi urgent à relever

C’est une inauguration qui rappelle combien les événements climatiques peuvent être à l’origine de projets sur le long terme et d’une réflexion globale sur la gestion de l’eau. Le site du Cébron en est l’illustration.

L’installation, qui a coûté près de 5 millions d’euros, sera opérationnelle courant novembre.
L’installation, qui a coûté près de 5 millions d’euros, sera opérationnelle courant novembre.
© FLD

La modernisation de l’usine de production d’eau potable du Cebron n’est pas achevée. Pourtant mercredi 6 septembre, elle était inaugurée. Les travaux qui ont coûté 4,8 millions d’euros HT permettront dès le mois de novembre une meilleure filtration de la matière organique.
Depuis 1976, année de la création du barrage, le site du Cébron fait régulièrement l’objet de travaux. À l’époque, le conseil départemental décidait pour sécuriser les différents usages de stocker la ressource et d’y adosser une usine de production d’eau potable de 900m3/h (soit 18000 m3/j).
Une première tranche de travaux en 1982, une seconde en 1992, ont permis d’augmenter la capacité de traitement. Aujourd’hui, pour alimenter 120 000 à 130 000 habitants, l’outil traite 1 600 m3/h. « Le département des Deux-Sèvres compte deux barrages. Ils ont tous les deux vu le jour après des périodes de sécheresse importante », rappelle Cyril Barbarit, directeur de la Société Publique Locale des eaux du Cébron.
L’ouvrage situé au nord de Parthenay a été conçu pour retenir 11,5 millions de mètres cubes. Alors que l’hiver 2016 et le printemps 2017 ont été particulièrement secs, seuls 4 millions de mètres cubes sont actuellement stockés. Une quantité qui ne permettra pas de faire face aux besoins en l’absence de pluies à l’automne. « Nous sommes particulièrement inquiets pour la fin de l’année », ne cache pas le directeur.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Confinement ou pâturage, concertation ou carnage ?

"À l’heure où les défenseurs du bien-être animal et les écologistes demandent l’interdiction de l’élevage en intérieur, la…

L’agriculture victime de pirates informatiques
La chambre d'agriculture des Deux-Sèvres victime d'une cyberattaque qui touche plus largement la région Nouvelle-Aquitaine et…
S’installer… quand on est prêt
Tondeur de moutons, Alexandre Sarrazin a hésité à s’installer pendant plusieurs années avant de franchir le pas à l’âge de 31 ans…
Attestation permanente exploitant agricole
La Fnsea et JA 79 ont obtenu la validation de l’attestation permanente spéciale exploitant agricole par le préfet des Deux-Sèvres…
Pâtures & Papilles veut régaler les consommateurs
Quatre élevages du secteur de Parthenay planchent sur l’élaboration d’un nouveau label basé sur un engraissement 100% herbager.…
Les exploitants agricoles, piliers des sapeurs-pompiers volontaires
Parce qu’il doit assurer l’avenir, le service départemental d’incendie et de secours (Sdis 79) est à la recherche de volontaires…
Publicité