Aller au contenu principal

La hausse des charges grève le revenu des éleveurs

Depuis quinze ans, les hausses des charges successives ont consommé les hausses des produits liées à l’augmentation des prix des animaux et à la productivité. Au final, les résultats économiques sont stables mais structurellement à un faible niveau.

le coût de production hors travail s’est nettement dégradé (+73 €/100 kg vif), principalement impacté par la hausse des charges de mécanisation et du coût des approvisionnements.
le coût de production hors travail s’est nettement dégradé (+73 €/100 kg vif), principalement impacté par la hausse des charges de mécanisation et du coût des approvisionnements.
© C.P.

Au-delà des évolutions structurelles habituelles, des événements sont venus perturber le fonctionnement des élevages allaitants. Qu’ils soient d’ordre sanitaire, climatique ou économique, ceux-ci ont eu un impact certain sur les élevages de l’Ouest depuis la fin des années 1990. Sur cette base, Inosys réseaux d’élevage Bretagne, Pays de la Loire et Deux-Sèvres (*) a réalisé une analyse rétrospective sur quinze ans d’approche globale en élevage.


L’étude est basée sur les données issues du suivi des exploitations de bovins viande des réseaux d’élevages dans les Pays de la Loire, en Bretagne et en Deux-Sèvres. L’analyse porte sur la période 1998-2013. Les exploitations retenues ont a minima huit années de suivi au sein du dispositif. Pour l’ensemble des exploitations constituant l’échantillon, les données techniques (moyens de production, troupeau, système fourrager) et économiques (prix de vente, soutien, coût de production) ont été analysées.

Plus d'infos dans le dossier bovins viande dans le journal Agri 79 du 11 novembre 2016

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

En 4L, avec l’agriculture et la mécanique pour bagages
A 18 et 19 ans, Bastien Sémillé et Thomas Rousselot s’embarquent dans l’aventure du 4L Trophy, édition 2023. Pour faire honneur à…
Les coopératives se mouillent pour maintenir l’élevage
Deux bâtiments neufs (l’un pour poules pondeuses, l’autre pour lapins) ont été inaugurés à Gascougnolles et à La Chapelle-Saint-…
Sur les marchés, la Parthenaise tente de trouver l’équilibre
Un point sur le marché de la Parthenaise a été fait à l’occasion de l’assemblée générale de France Parthenaise, vendredi 2…
Quelles règles concernant les nuisances sonores ?

Semer ou moissonner sans que personne ne le remarque est impossible ! Cependant, le bruit ne doit pas…

Le guichet pour les aides de crise ouvre le 22 juillet
Annoncée en mars, l’aide aux éleveurs ayant dégagé un revenu inférieur à 11000€ en 2020 sera mobilisable du 22 juillet au 15…
Éleveurs, ils fournissent 6,5 tonnes de viande par an aux cantines locales
Depuis 2014, treize éleveurs du bressuirais se sont structurés pour répondre aux appels d’offres de la restauration collective…
Publicité