Aller au contenu principal

La préservation de l’abeille noire entre les mains des citoyens

L’abeille noire, Apis mellifera mellifera, décroît de manière inquiétante. Dans un objectif de conservation et d’apiculture durable, le CNRS de Chizé s’est engagé dans le programme européen BeeHope. Il y associe habitants et acteurs économiques locaux.

Une zone de préservation composée de six ruches a été mise en place au sein du CNRS de Chizé. Leur succès pourrait conduire les citoyens à créer un conservatoire de l’abeille noire.
Une zone de préservation composée de six ruches a été mise en place au sein du CNRS de Chizé. Leur succès pourrait conduire les citoyens à créer un conservatoire de l’abeille noire.
© F.C.

Tout commence en 2015. Lionel Garnery, chercheur au CNRS de Gif-sur-Yvette (Essonne) et porteur du programme européen BeeHope, demande au CNRS de Chizé s’il serait intéressé par la création d’un conservatoire de l’abeille noire sur sa zone d’étude, la zone atelier Plaine et Val de Sèvre. « Depuis, un réseau de 200 personnes particulièrement investies dans des actions de préservation de la biodiversité s’est créé. En 2015, le projet autour de l’abeille noire m’a permis d’apporter aux acteurs de ce Réseau Village des connaissances supplémentaires sur une espèce locale », explique Sylvie Houte, ingénieure d’études au CNRS de Chizé.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Thomas Gaillard, président JA 79
Un RIP contre l’élevage

Nos parlementaires sont-ils tombés sur la tête ?
À ce jour, un Référendum d’Initiative Partagé (RIP) pour les animaux…

Dégradation du matériel agricole : «c’est écœurant»
Dans la nuit du 12 au 13 septembre, un ou plusieurs individus ont volé un télescopique et l’ont ensuite utilisé pour dégrader une…
Nicolas Redureau, éleveur de chèvre en Deux-Sèvres prend position sur le bien-être animal
Bien-être : considérer le binôme Homme-animal
Nicolas Redureau, éleveur à Noirterre (Deux-Sèvres), a participé aux groupes de travail orchestrés par Agrial sur le bien-être…
Thomas Gaillard, entre appel au calme et au combat collectif
Revendiquant un brin de naïveté politique et un côté utopiste, le président des JA élu cette année affirme toutefois avoir…
Urne, election
Deux-Sèvres : dix candidats pour deux postes de sénateurs
Dans un peu plus de huit jours, les grands électeurs voteront pour élire les deux représentants du département des Deux-Sèvres au…
Action de chasse.
«  La discipline intéresse les jeunes »
Ce dimanche 13  septembre a lieu l’ouverture générale de la chasse. Aux alentours de 10 000 en Deux-Sèvres, le nombre de…
Publicité