Aller au contenu principal

Plantes aromatiques et médicinales
L'agriculture qui soigne, un filon à exploiter

La filière des plantes aromatiques et médicinales est en plein essor en France. Attirante par la valeur ajoutée qu'elle promet, elle répond aussi aux attentes sociétales en matière de produits naturels. Rentrer sur ce marché n'est pourtant pas une mince affaire.

Angélique, cameline, cynara, bourrache, œillette... Ces plantes aux noms chantants qui colorent les champs, par petite touche en Deux-Sèvres, font parties de la famille des PPAM : plantes à parfum, aromatiques et médicinales. Cette filière connait une croissance fulgurante en France. Entre 2010 et 2016, les surfaces cultivées en PPAM ont augmenté de 40%, atteignant 53 000 ha en 2018. "C'est la seule filière où le nombre d'agriculteurs est en hausse", souligne Jean-Pierre Scherer, formateur en PPAM à la MFR de Chauvigny (Vienne). Cette croissance est liée à la forte demande sociétale en produits "plus issus des champs et moins de la pétrochimie", observe Philippe Gallois, directeur de l'Iteipmai, institut de R&D spécialisé en PPAM (Chemillé en Anjou – Maine et Loire), qui fait un autre constat : "La tendance est à la relocalisation d'une partie de la production. L'épisode Covid peut être un accélérateur. Il y a des marchés potentiels pour les agriculteurs". 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Confinement ou pâturage, concertation ou carnage ?

"À l’heure où les défenseurs du bien-être animal et les écologistes demandent l’interdiction de l’élevage en intérieur, la…

L’agriculture victime de pirates informatiques
La chambre d'agriculture des Deux-Sèvres victime d'une cyberattaque qui touche plus largement la région Nouvelle-Aquitaine et…
S’installer… quand on est prêt
Tondeur de moutons, Alexandre Sarrazin a hésité à s’installer pendant plusieurs années avant de franchir le pas à l’âge de 31 ans…
Attestation permanente exploitant agricole
La Fnsea et JA 79 ont obtenu la validation de l’attestation permanente spéciale exploitant agricole par le préfet des Deux-Sèvres…
Pâtures & Papilles veut régaler les consommateurs
Quatre élevages du secteur de Parthenay planchent sur l’élaboration d’un nouveau label basé sur un engraissement 100% herbager.…
Les exploitants agricoles, piliers des sapeurs-pompiers volontaires
Parce qu’il doit assurer l’avenir, le service départemental d’incendie et de secours (Sdis 79) est à la recherche de volontaires…
Publicité