Aller au contenu principal
Font Size

L'appel de la FNB largement soutenu par les syndicats

"Retenez les animaux dans les fermes !"

© Agri 79 Info

« Retenez les animaux dans les fermes ! ». Cet appel lancé par la Fédération nationale bovine mi-avril est largement relayé par les syndicats agricoles ces derniers jours.

La Fnsea 79 et JA 79, conscients des conséquences économiques que cela peut engendrer, relayent malgré tout cet appel. Les syndicats majoritaires à la chambre d’agriculture des Deux-Sèvres s’offusquent et dénoncent dans un communiqué de presse les discours contradictoires : « Le président de la République répète inlassablement que la souveraineté alimentaire de la France est un enjeu prioritaire et dans le même temps, son ministre de l’agriculture, à la demande de la mise en place d’un prix minimum payé aux éleveurs à hauteur de leurs coûts de production, répond qu’une telle mesure pourrait se révéler, in fine, contre-productive en favorisant la viande importée au détriment de la production nationale ». Les syndicats agricoles s’interrogent : « Comment, après trois ans de travail avec les filières sur les états généraux de l’alimentation, le ministre peut-il tenir de tels propos ? ». Ils rappellent que la semaine dernière – quatrième semaine du confinement – les prix payés aux éleveurs « étaient 1,33 € du kilo carcasse en dessous du coût de production ».

En Deux-Sèvres, la Confédération paysanne, de son côté, relaye également cet appel. « Il ne s’agit pas de mener le pays vers la pénurie, il s’agit d’alerter au sujet d’une situation devenue insoutenable et de défendre prioritairement le revenu des paysans et non des volumes et des filières. La régulation est nécessaire et devra être poursuivie au-delà de la crise », expriment les représentants locaux dans un communiqué de presse.

La Confédération paysanne juge que par ce dossier l’État peut mettre en oeuvre « la reconnaissance de l’effort des paysans qui s’épuisent à assurer l’approvisionnement des Français en période de crise ; effort salué par le président de la République ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Plainte contre l'association Nous voulons des coquelicots : « Quand on refuse de se défendre, on va vers une forme d’esclavage »
Il y a quelques jours, Jean-René Gouron a déposé plainte contre « Nous voulons des coquelicots ». L’agriculteur retraité de la…
Thomas Gaillard, président JA 79
Un RIP contre l’élevage

Nos parlementaires sont-ils tombés sur la tête ?
À ce jour, un Référendum d’Initiative Partagé (RIP) pour les animaux…

Dégradation du matériel agricole : «c’est écœurant»
Dans la nuit du 12 au 13 septembre, un ou plusieurs individus ont volé un télescopique et l’ont ensuite utilisé pour dégrader une…
Inondations à Niort, hiver 2020
« Le problème de l’eau n’est pas un problème agricole »
Pour que la végétation se développe, il faut de l’eau. Au lendemain d’un hiver pluvieux, un habitant des Deux-Sèvres, formé à la…
Thomas Gaillard, entre appel au calme et au combat collectif
Revendiquant un brin de naïveté politique et un côté utopiste, le président des JA élu cette année affirme toutefois avoir…
Action de chasse.
«  La discipline intéresse les jeunes »
Ce dimanche 13  septembre a lieu l’ouverture générale de la chasse. Aux alentours de 10 000 en Deux-Sèvres, le nombre de…
Publicité