Aller au contenu principal

Gestion des adventices, réglementation
Le chardon hors des champs et des berges

Par sa capacité de dissémination importante et la forte concurrence qu’il exerce sur les cultures, le chardon des champs est une des adventices vivaces les plus redoutées. Un arrêté préfectoral limite sa dissémination en obligeant agriculteurs, collectivités et particuliers à le détruire avant floraison.

Chardons, Deux-Sèvres
15 pousses de chardons au mètre carré peuvent générer une perte de rendement de 35 % sur un blé.
© CA 17-79

Le chardon des champs est une plante vivace dioïque (pieds mâles et pieds femelles séparés), à multiplication végétative importante. À partir d’une racine colonisatrice (horizontale), les drageons émergent surtout à partir de mars jusqu’à l’été sur les rhizomes ou des sections de tiges ou racines. Ils colonisent les parcelles par taches qui s’agrandissent rapidement et peuvent nuire grandement aux rendements.

Ainsi 15 pousses au mettre carré peuvent générer une perte de rendement de 35 % sur un blé.

La dissémination des graines (aigrettes plumeuses) par le vent contribue à créer de nouveaux foyers.

Si les akènes doivent être enfouis à 3-6  cm pour germer, les pousses végétatives peuvent émerger d’un drageon à plus de 10  cm de profondeur. À partir de 4-5 feuilles, les plantules mettent en place le système souterrain de multiplication végétative et colonisent le sol.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Thomas Gaillard, président JA 79
Un RIP contre l’élevage

Nos parlementaires sont-ils tombés sur la tête ?
À ce jour, un Référendum d’Initiative Partagé (RIP) pour les animaux…

Dégradation du matériel agricole : «c’est écœurant»
Dans la nuit du 12 au 13 septembre, un ou plusieurs individus ont volé un télescopique et l’ont ensuite utilisé pour dégrader une…
Nicolas Redureau, éleveur de chèvre en Deux-Sèvres prend position sur le bien-être animal
Bien-être : considérer le binôme Homme-animal
Nicolas Redureau, éleveur à Noirterre (Deux-Sèvres), a participé aux groupes de travail orchestrés par Agrial sur le bien-être…
Thomas Gaillard, entre appel au calme et au combat collectif
Revendiquant un brin de naïveté politique et un côté utopiste, le président des JA élu cette année affirme toutefois avoir…
Urne, election
Deux-Sèvres : dix candidats pour deux postes de sénateurs
Dans un peu plus de huit jours, les grands électeurs voteront pour élire les deux représentants du département des Deux-Sèvres au…
Action de chasse.
«  La discipline intéresse les jeunes »
Ce dimanche 13  septembre a lieu l’ouverture générale de la chasse. Aux alentours de 10 000 en Deux-Sèvres, le nombre de…
Publicité