Aller au contenu principal

Le Lavicole, un robot nettoyeur innovant pour les bâtiments avicoles

La société vendéenne Rabaud a présenté le robot nettoyeur Lavicole, qui permet un séchage plus rapide des bâtiments et raccourcit le temps de vide sanitaire.

Yannick Naud, agriculteur, Alexandre Grellier, de la société Grellier, et Simon Gonord, technico-commercial de la SAS Rabaud (de gauche à droite), posent devant le Lavicole.
Yannick Naud, agriculteur, Alexandre Grellier, de la société Grellier, et Simon Gonord, technico-commercial de la SAS Rabaud (de gauche à droite), posent devant le Lavicole.
© P.B

L’automatisation et la mécanisation des tâches, en agriculture, apparaissent comme des réponses pertinentes à quelques enjeux majeurs : la diminution de la pénibilité, l’amélioration de la qualité des produits et la réduction des coûts. La filière avicole est particulièrement attentive aux innovations dans ces domaines.
Une trentaine d’agriculteurs et de techniciens se sont donné rendez-vous le 27 novembre pour une démonstration d’un robot nettoyeur à haute pression, le Lavicole, dans un des bâtiments avicoles de l’Earl Bocadinde, conduite par Yannick et Marie-Pierre Naud, éleveurs à Moncoutant.
L’opération est coordonnée par l’entreprise Rabaud de Sainte-Cécile (85), conceptrice du Lavicole.

Le robot est équipé d’un bras amovible, articulé et est commandé par un opérateur avec une télécommande. Grâce à ses chenilles, le Lavicole opère directement sur la litière accumulée. « Même s’il demande plus d’eau froide que des karchers à eau chaude classiques, le bâtiment sèche plus vite car l’excès d’eau est évacué avec le fumier. Cela permet de raccourcir le temps de vide sanitaire », estime Yannick Naud.
Le coût du robot, 90 000 €, souvent acheté par une entreprise coopérative ou privée, est à comparer avec le gain de temps passé, là aussi très variable selon le type de bâtiment. C’est peut-être ce qui fera peser la balance pour décider, ou non, de l’investissement.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

En 4L, avec l’agriculture et la mécanique pour bagages
A 18 et 19 ans, Bastien Sémillé et Thomas Rousselot s’embarquent dans l’aventure du 4L Trophy, édition 2023. Pour faire honneur à…
Les coopératives se mouillent pour maintenir l’élevage
Deux bâtiments neufs (l’un pour poules pondeuses, l’autre pour lapins) ont été inaugurés à Gascougnolles et à La Chapelle-Saint-…
Sur les marchés, la Parthenaise tente de trouver l’équilibre
Un point sur le marché de la Parthenaise a été fait à l’occasion de l’assemblée générale de France Parthenaise, vendredi 2…
Quelles règles concernant les nuisances sonores ?

Semer ou moissonner sans que personne ne le remarque est impossible ! Cependant, le bruit ne doit pas…

Le guichet pour les aides de crise ouvre le 22 juillet
Annoncée en mars, l’aide aux éleveurs ayant dégagé un revenu inférieur à 11000€ en 2020 sera mobilisable du 22 juillet au 15…
Éleveurs, ils fournissent 6,5 tonnes de viande par an aux cantines locales
Depuis 2014, treize éleveurs du bressuirais se sont structurés pour répondre aux appels d’offres de la restauration collective…
Publicité