Aller au contenu principal

Le mois de la bio, porte d'entrée vers la conversion

MOIS DE LA BIO Du 5 au 30 novembre, les instituts bio organisent pour la septième année une soixantaine de rencontres dans la région, toutes filières confondues.

Les acteurs de la filière bio se réunissent pour la septième année pour faire la promotion du bio par le biais des agriculteurs eux-mêmes.
Les acteurs de la filière bio se réunissent pour la septième année pour faire la promotion du bio par le biais des agriculteurs eux-mêmes.
© CM

Pour l'un des leaders de la distribution bio, il faudrait en France 60 000 producteurs bio en plus dans les 5 ans à venir pour satisfaire la demande et limiter au strict minimum les importations. Qu'il s'agisse de production, de transformation ou de consommation, la progression du bio culmine à deux chiffres depuis plusieurs années maintenant. Une tendance qui se ressent dans les installations en Deux-Sèvres. Rien que sur le premier semestre 2018, 79 conversions ont été enregistrées, portant le nombre de fermes bio à 465 sur le territoire. « Cela représente environ 26 000 ha, soit 5 à 6 % de la SAU », indique Jean-Marc Renaudeau, président de la chambre d'agriculture. « Aujourd'hui, l'installation en bio, c'est 25 à 30 % des dossiers », précise Samuel Guitton, technicien installation et conversion à la chambre d'agriculture.

 

n 6 novembre

Bovins lait : les cultures au service de l'élevage, augmenter l'autonomie alimentaire, produire son tourteau en valorisant les oléagineux, de 13 h 30 à 17h à l'Earl Patepi à Noirlieu.

  • 6 novembre

Volailles : la valorisation des parcours, résultats technico-économiques, de 13 h 30 à 17 h 30 dans la salle du millénaire à Largeasse.

  • 12 novembre

Arboriculture : produire des poires en AB, stratégies de production et dynamique de marché, de 14h à 17h aux vergers des Rivauds à Secondigny.

  • 16 novembreCaprins : adapter un mode de pâturage cohérent avec son système, de 14h à 17h au Gaec La Roche à Saint-Hilaire-la-Palud.
  • 20 novembre

Grandes cultures : la contractualisation : demande de l'aval, alimentation animale et humaine, de 10h à 13h au Gaec Le Ruisseau à Saint-Varent.

  • 22 novembre

Grandes cultures : structurer les filières dans la durée, accompagnement technique, de 14h à 17h à Sèvre et Belle à La Crèche.

  • 27 novembre

Légumes : produire des plantes aromatiques et médicinales bio, la filière PPAM, de 14h à 17h chez Claire Gentil-Epineau à Saint-Léger-de-Montbrun.

  • 28-29 novembre

Caprins : stand informations sur la conversion au parc des expositions de Niort.

  • 29 novembre

Bovins viande : les débouchés de l'engraissement des femelles, de 14h à 17h à l'Earl La Foye à Vasles.

  • La formation initialement prévue en Deux-Sèvres est quant à elle annulée.

Inscription sur

Le Mois de la Bio

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Ils font revivre la vigne dans les Deux-Sèvres
Au nord et au sud du département, des vignerons font renaître des terroirs oubliés. Benoît Blet, à Oiron, est aujourd’hui reconnu…
Les Ets Buchou négoce et Lamy Bienaimé se rapprochent encore
En intégrant la société Végalor (négoce Lamy Bienaimé), les Ets Buchou Négoce accomplissent une transmission correspondant à…
Une chargée de com’ dans un Gaec
Depuis mai 2020, Nadine Bazantay s’occupe de la communication du Gaec Villeneuve en poursuivant deux objectifs : booster la vente…
Moissons
Une nouvelle dimension pour Océalia
La fusion avec Natéa et le rapprochement avec Menguy’s assurent le développement des services d’Océalia. 
Réserves de substitution, Sèvres Niortaise
Les agriculteurs s'engagent collectivement à réduire de 50% les produits phytosanitaires à horizon 2025
Deux ans jour pour jour après la signature du protocole d'accord, la commission d'évaluation et de surveillance, en charge du…
Couvre-feu avancé : " une mesure qui a du sens " pour le préfet
Lors de la désormais traditionnelle conférence de presse préfectorale sur l'épidémie en cours, le préfet a décliné en local les…
Publicité