Aller au contenu principal
Font Size

Activez votre compte numérique

Pour lire les articles dans leur intégralité, vous tenir informé via les newsletters et consulter la version numérique d’Agri79 dès le jeudi,

J’active mon compte numérique.

Le pis de bois est une ancienne mammite

OVINS Une ancienne mammite peut se transformer en pis de bois, non détectable cliniquement.

Les sevrages tardifs avec de gros agneaux qui têtent favorisent les pis de bois.
Les sevrages tardifs avec de gros agneaux qui têtent favorisent les pis de bois.
© CIRPO

Dès l’agnelage, l’un ou les deux quartiers mammaires sont durs, froids et sans aucune goutte de lait! « À ce stade, ce type de mammite est irréversible », explique Pierre Autef, vétérinaire praticien à Bellac (Haute-Vienne). Autrement dit, la brebis doit être réformée, son ou ses agneaux élevés au biberon ou bien candidats à l’adoption. Ce type de mammite, appelé couramment « pis de bois », peut avoir plusieurs origines. La plus courante est liée à une ancienne mammite qui s’est développée lors du tarissement. « Les sevrages progressifs et tardifs avec des agneaux lourds qui continuent à téter en donnant des coups de tête dans le pis pour faire venir le lait favorisent les pis de bois », développe Pierre Autef. Cela provoque des mammites non détectables cliniquement avec fibrose et induration du parenchyme mammaire. Les brebis n’ont pas de lait lors de la lactation suivante. L’agalactie contagieuse à Mycoplama agalactiae peut également provoquer ce syndrome. « C’est une affection plutôt localisée au Pays Basque. Les formes visibles sont rares mais il n’est pas exclu de les voir survenir, notamment chez les primipares ».

LAURENCE SAGOT

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

S’installer hors cadre familial : saisir l'opportunité
Audrey Pelletier a rejoint l’équipe du Gaec du Petit Chauveux en juin 2020, après un stage parrainage d’un an. Passionnée par l’…
Le chanvre français prépare le virage de la fleur
Dans le cadre de l'expérimentation en France du cannabis à fins thérapeutiques, l'Agence nationale du médicament (ANSM) devrait …
Et soudain, Exoudun... un village bouillonnant
Au centre d’un triangle St-Maixent-Melle-Lusignan, à équidistance de Poitiers et de Niort, se niche à flanc de colline le village…
Le boom des brasseries artisanales
Les brasseries artisanales fleurissent en France, avec 328 ouvertures de brasseries cette année. Les Deux-Sèvres sont aussi…
Coloré, l'enrubannage exprime la solidarité
On les voit se multiplier dans les champs depuis 2017. A l’initiative du fabricant de film plastique trioplast, les bottes de…
Grossiste, éleveur, restaurateur : ils se lancent dans l’ultralocal
Fin juin, les frères Giraud, éleveurs de Limousines et Charolaises, ont vendu une nouvelle vache au grossiste bressuirais…
Publicité