Aller au contenu principal

Pesticides
Le plan pesticides se prépare

Les experts sont en train d'avancer sur la liste des substances à éliminer.

Depuis le 15 novembre, les experts du groupe technique opérationnel présidé par Guy Paillotin ne chôment pas. Leur mission : établir pour le premier semestre 2008 un plan de réduction des pesticides conforme aux desideratas du président de la République, exprimés à l’issue du Grenelle de l’environnement. Ce plan a désormais un nom : Ecophyto 2018. Et les principes en sont à peu près connus. Il va porter sur 53 molécules classées CMR (Cancérigènes, mutagènes ou reprotoxiques) de classe 1 ou 2. Il s’agit de retirer, pour la fin 2008, 30 matières actives, puis 10 d’ici fin 2010. Pour les 13 restantes, une réduction de 50 % des usages est prévue d’ici à 2012. Tout le jeu consiste aujourd’hui à répartir le plus judicieusement possible les substances actives dans les trois catégories. Mercredi 5 décembre, les instituts techniques agricoles devaient rendre leur verdict quant aux impasses techniques dans lesquels tomberaient les producteurs en l’absence de telle ou telle molécule. Objectif : prévenir les autorités des risques, et éventuellement accélérer l’homologation de molécules de substitution lorsqu’elles existent. « Cela signifie remettre un dossier au-dessus de la pile à l’Afssa, par exemple », indique une spécialiste. 4 à 5 molécules poseraient véritablement de gros problèmes. Elles concernent plutôt les fruits et légumes. Le ministre devrait communiquer sur cette liste mi-janvier.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

En 4L, avec l’agriculture et la mécanique pour bagages
A 18 et 19 ans, Bastien Sémillé et Thomas Rousselot s’embarquent dans l’aventure du 4L Trophy, édition 2023. Pour faire honneur à…
Les coopératives se mouillent pour maintenir l’élevage
Deux bâtiments neufs (l’un pour poules pondeuses, l’autre pour lapins) ont été inaugurés à Gascougnolles et à La Chapelle-Saint-…
Sur les marchés, la Parthenaise tente de trouver l’équilibre
Un point sur le marché de la Parthenaise a été fait à l’occasion de l’assemblée générale de France Parthenaise, vendredi 2…
Quelles règles concernant les nuisances sonores ?

Semer ou moissonner sans que personne ne le remarque est impossible ! Cependant, le bruit ne doit pas…

Le guichet pour les aides de crise ouvre le 22 juillet
Annoncée en mars, l’aide aux éleveurs ayant dégagé un revenu inférieur à 11000€ en 2020 sera mobilisable du 22 juillet au 15…
Éleveurs, ils fournissent 6,5 tonnes de viande par an aux cantines locales
Depuis 2014, treize éleveurs du bressuirais se sont structurés pour répondre aux appels d’offres de la restauration collective…
Publicité