Aller au contenu principal

Colza
Le rendement du colza, composante toujours recherchée

Quelles variétés semer dès le mois d’août ? Sans attendre les résultats de cette campagne, le Cetiom donne quelques pistes de choix.

Quatre critères sont indispensables pour bien choisir sa variété : le phoma, l’élongation automnale, la verse et le rendement.
Quatre critères sont indispensables pour bien choisir sa variété : le phoma, l’élongation automnale, la verse et le rendement.
© N.C.

Même si la récolte a pris du retard, il est temps de penser aux futurs semis de colza. Deux sources pour mieux cerner la problématique 2013 : les culturales qui viennent juste d’avoir lieu et le guide colza que vient d’éditer le Cetiom dans sa version 2013. Selon ce dernier, quatre critères sont indispensables pour bien choisir sa variété : le phoma, l’élongation automnale, la verse, le rendement.
Jean-Pierre Palleau, ingénieur régional du Cetiom, donne son avis sur la distinction qu’il faut faire dans le comportement des variétés pour notre région. (voir ci-dessous). Mais dans le guide du Cetiom, qui répertorie ainsi les variétés, il y a d’autres critères comme le comportement dans la précocité à floraison quand les printemps sont gélifs ou la hauteur, puisque certaines variétés facilitent les interventions fongicides. Ainsi « le niveau de rendement des hydrides demi-nains reste en moyenne inférieur de 10 % à celui des variétés classiques. »
Par ailleurs, ce guide souligne que les associations variétales (CHL et CHH) ne peuvent être envisagées que dans le sud de la France, en dehors des secteurs à forte pression méligèthes. Dans le tableau que publie le Cetiom, cinq nouvelles variétés ont été inscrites en novembre dernier. Une en lignée bas-linolénique, et quatre en hybrides restaurés. Enfin on promet des variétés résistantes aux herbicides… mais aussi pour l’automne prochain.

Récolte 2013, le colza décrocherait
Le rendement du colza en 2013 est évalué à 30,9 q/ha, soit 10 % en dessous de la moyenne 2008-2012. Vu les conditions météorologiques difficiles depuis l’implantation à l’automne dernier, la récolte  d’hiver est estimée à 4,5 Mt, en chute de 13 % par rapport à la moyenne quinquennale en France. Une baisse encore plus forte sur un an (-17 %), la sole à 1,5 M ha étant en repli comparée au niveau élevé de 2012.
Lors des dernières culturales, le Cetiom a mis l’accent sur la protection intégrée des oléagineux et du chanvre. Quelles gammes variétales et quelles solutions disponibles contre les bio-agresseurs ? Si une large place était consacrée à la gestion des adventices, avec le retour en force de la herse étrille, la houe rotative et la bineuse, mais aussi une combinaison d’herbicides et de mécanique, on attend beaucoup des « solutions » herbicides de l’automne prochain.
Le rendement des variétés de colza inscrites au CTPS augmente de 0,75 q/ha/an. Le colza est la grande culture qui valorise le mieux l’azote présent dans l’efficience eau/azote. « Aujourd’hui, différents outils sont disponibles pour aider à estimer les quantités d’azote absorbé par les plantes à la sortie de l’hiver afin d’ajuster la dose d’azote minéral à apporter au printemps selon l’objectif de rendement de la culture. Selon la biomasse du colza, ces apports doivent être fractionnés. Outre 50 kg/ha d’azote en trop sur le colza, c’est un surcoût et une consommation d’énergie fossile inutiles et c’est aussi 0,5 point d’huile en moins. »

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Léa Izambart
Léa veut s’installer, malgré les difficultés
Malgré une conjoncture en berne en bovins allaitants, Léa Izambart fourmille d’idées pour amener un nouveau souffle à l’…
Benjamin, ambassadeur de la jeune agriculture
Toute cette semaine, les jeunes agriculteurs ont mis un coup de projecteur sur l’installation, en multipliant les vidéos et…
Cosset et fils : le négoce dans le sang
Implanté depuis 70 ans à Saint-Pompain, dans les Deux-Sèvres, le négoce agricole Cosset et fils démarre un projet de…
Le veau Paillard, un pari sur l’avenir à plus de 21000  euros
La campagne de vente de la station de Lanaud, en janvier, a permis à quatre éleveurs de Charente et de la Vienne de décrocher le…
Un contexte de plus en plus porteur pour les protéines
Certaines coopératives, comme Terrena, n’ont pas attendu le plan dévoilé en décembre par l’État pour favoriser la culture de…
L’usine de Thouars donne vie à la filière 100% bio Oleosyn
Les groupes Avril et Terrena ont investi 5,7 millions d’euros dans un outil de trituration de graines bio à Thouars. Opérationnel…
Publicité