Aller au contenu principal

Le sénateur écologiste Joël Labbé ravive le débat bio contre HVE

© HVE

Joël Labbé, sénateur écologiste du Morbihan, s’apprête à déposer un amendement de repli sur le projet de loi de finances pour 2021 (PLF) pour diminuer le crédit d’impôts HVE de 2500 euros, acté par l’Assemblée nationale, à 1000 euros. «On peut aider la HVE, mais pas au niveau de la bio», a jugé le sénateur lors d’une conférence de presse du 2 décembre, partageant les doutes des associations sur ce label en pleine explosion.

Arnaud Schwartz, président de FNE, va jusqu’à redouter des risques «de tromperie du consommateur», citant notamment le manque d’ambition sur le volet produits phytosanitaires. Son association avait pourtant participé à la création du référentiel de la certification environnementale dans les années 2000, espérant en faire une "marche" vers le bio. «Il ne faut pas confondre la HVE avec le bio, qui impose des techniques de production et une traçabilité précise», abonde Didier Perreol, président du Synabio, un syndicat d’entreprises agroalimentaires biologiques.

Chez les vignerons indépendants au moins, bio et HVE ne seraient pas incompatibles: 10% bénéficieraient des deux labels. «Le bio ne s’intéresse pas à la biodiversité, au contraire de la HVE», rappelle Jean-Jacques Jarjanette, directeur de la fédération des Vignerons indépendants.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

La maraîchine, une bière locale « du champ au verre »
Deux brasseries artisanales, ancrées dans le Marais poitevin, se sont associées pour créer une nouvelle bière marquée « Valeurs…
PCAE : 80 millions d’euros sur un an, du jamais vu
L’enveloppe de cette année permettra de financer plus du double des projets habituels, avec une sélection plus large que par le…
La mort du bovin viande

Une nouvelle Pac se profile !

Le ministère propose une remise en cause du montant de l’enveloppe dédiée à la…

Le cuir, une histoire de famille
Rebecca Larapidie a créé Abak’art, sa marque de maroquinerie, pour laquelle elle utilise exclusivement les peaux de bovins élevés…
Un concours réussi et une belle dynamique au marché ovin de Parthenay
Le concours annuel des agneaux a donné lieu à une belle présentation, de l’avis des organisateurs. Au marché au cadran, la…
Associés du GAEC la Vallée des Blondes, Deux-Sèvres, Nouvelle-Aquitaine, Blonde d'Aquitaine, Vaches allaitantes
Pilot’élevage : un tableau de bord pour faire rouler le troupeau vers la performance
L’outil d’identification Pilot’Élevage a conduit l’ASSEL à recalibrer le tableau de bord utilisé par les élevages de plus de dix…
Publicité