Aller au contenu principal

FDSEA
Les dérives d’un groupe laitier privé montrés du doigt

La FDSEA est allée apposer des sticks et des affiches dans les rayons présentant la marque Président.

La FDSEA est allée dans les grandes surfaces à la rencontre des consommateurs le samedi 27 mars.
La FDSEA est allée dans les grandes surfaces à la rencontre des consommateurs le samedi 27 mars.
© DR

Après les demandes du groupe Lactalis pour « de vraies négociations qui tiennent compte de la situation très préoccupante de la filière laitière française », la FNPL a souligné que la situation est très préoccupante pour les éleveurs laitiers. En 2009, leur revenu a baissé de 54% pour se situer à un niveau moyen très en dessous du Smic. Plus de 20% d’entre eux ont un revenu négatif. Mais dans la même période, les publications des comptes des entreprises, Lactalis en tête, montrent des résultats en progression. 

Alors que la situation des marchés s’est redressée, alors que les indicateurs interprofessionnels en lien avec ces marchés (dont ceux des fromages allemands) devraient enfin se répercuter positivement sur le prix du lait, les producteurs ne pouvaient  admettre que ces indicateurs, résultants d’une négociation et d’un accord signé par les fédérations de transformateurs le 3 juin 2009, ne puissent s’appliquer.

La FDSEA a donc visité trois  grandes surfaces dans le département, Leclerc de Niort et de Saint-Maixent et Carrefour Market de Bressuire, pour « sticker » les produits Lactalis dont la marque Président. Cette action visait à sensibiliser le consommateur avec pour slogan : « Président allège  tout: le revenu des producteurs, le porte-monnaie des consommateurs  ».

 


Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Benjamin, ambassadeur de la jeune agriculture
Toute cette semaine, les jeunes agriculteurs ont mis un coup de projecteur sur l’installation, en multipliant les vidéos et…
Installation agriculture Deux-Sèvres Clément Charron
Reprendre et moderniser, pour faire rempart au lait étranger
En reprenant la ferme familiale à La Chapelle-Bertrand, Clément maintient le fragile tissu des exploitations laitières deux-…
Le veau Paillard, un pari sur l’avenir à plus de 21000  euros
La campagne de vente de la station de Lanaud, en janvier, a permis à quatre éleveurs de Charente et de la Vienne de décrocher le…
L’usine de Thouars donne vie à la filière 100% bio Oleosyn
Les groupes Avril et Terrena ont investi 5,7 millions d’euros dans un outil de trituration de graines bio à Thouars. Opérationnel…
Pas de semis direct sans la philosophie qui va avec
Le semis direct, encore marginal, se répand dans les champs. Les Cuma s’équipent, un semoir made in Deux-Sèvres s’exporte dans le…
S’employer chaque jour à faire avancer le projet
Le projet de stockage d’eau à des fins agricoles sur le bassin de la Sèvre niortaise entre dans sa phase de concrétisation. Alors…
Publicité