Aller au contenu principal

Les dons de masques se multiplient, y compris dans les filières agricoles

© Source Reussir - DR

Des grandes entreprises aux collectivités en passant par un producteur de champignons, les dons de masques se multiplient dans l'Hexagone, y compris dans les filières agricoles. Parmi les gros donateurs, beaucoup d'industries contraintes de se mettre à l'arrêt. Dans le secteur automobile, PSA a annoncé le 20 mars la livraison de 130.000 masques aux hôpitaux, services d'urgence et préfectures, 120 000 pour Renault et 30.000 pour Valeo. Les agriculteurs se mobilisent aussi. Dans les Pays de la Loire, les Jeunes agriculteurs (JA) ont lancé un appel au don de masques anti-poussière utilisés notamment lors des paillages et épandages de pesticides. « Il peut y avoir facilement une vingtaine de masques par ferme », a estimé auprès de l'AFP Fabien Denis, éleveur dans la Sarthe. Dans l'agro-alimentaire, le groupe sucrier Cristal Union a donné 4.000 masques chirurgicaux à l'hôpital de Châlons-en-Champagne, et les entreprises de l'Agropole d'Agen ont mis à disposition d'une clinique une quantité équivalente. Même modestes, les dons sont encouragés, comme dans l'Isère où deux agriculteurs ont été chaudement remerciés sur Twitter par la gendarmerie.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Benjamin, ambassadeur de la jeune agriculture
Toute cette semaine, les jeunes agriculteurs ont mis un coup de projecteur sur l’installation, en multipliant les vidéos et…
Installation agriculture Deux-Sèvres Clément Charron
Reprendre et moderniser, pour faire rempart au lait étranger
En reprenant la ferme familiale à La Chapelle-Bertrand, Clément maintient le fragile tissu des exploitations laitières deux-…
Cosset et fils : le négoce dans le sang
Implanté depuis 70 ans à Saint-Pompain, dans les Deux-Sèvres, le négoce agricole Cosset et fils démarre un projet de…
Le veau Paillard, un pari sur l’avenir à plus de 21000  euros
La campagne de vente de la station de Lanaud, en janvier, a permis à quatre éleveurs de Charente et de la Vienne de décrocher le…
L’usine de Thouars donne vie à la filière 100% bio Oleosyn
Les groupes Avril et Terrena ont investi 5,7 millions d’euros dans un outil de trituration de graines bio à Thouars. Opérationnel…
Pas de semis direct sans la philosophie qui va avec
Le semis direct, encore marginal, se répand dans les champs. Les Cuma s’équipent, un semoir made in Deux-Sèvres s’exporte dans le…
Publicité