Aller au contenu principal

Les éleveurs de bovins viande tentent de se faire entendre de la distribution à Paris

150 éleveurs de bovin viande ont manifesté, le 26 août en Île de France, dans l’un des magasins de l’enseigne, Leclerc, «symbole de la guerre des prix» selon eux, puis devant le siège social de l’entreprise.

Une délégation d'éleveurs de la région participait à la manifestation.
Une délégation d'éleveurs de la région participait à la manifestation.
© N.C.

Une centaine d'éleveurs de la FNB ont manifesté dans une ambiance très tendue à Ivry-sur-Seine devant le siège social du distributeur qu'ils considèrent comme le symbole de la « guerre des prix ». « Leclerc m'a tué », « Voleur », ont écrit les agriculteurs sur la chaussée avant qu’une délégation soit reçue par le secrétaire général de l’ACDLec (Association des centres distributeurs Leclerc), Stéphane de Prunelé. « Nous sommes venus demander des explications », a lancé Pierre Vaugarny, secrétaire général de la FNB devant les CRS qui gardaient l’entrée de l’établissement.Plus tôt dans la journée, les éleveurs, munis de casquettes « Police des viandes », ont pénétré dans un magasin Leclerc, à Vitry-sur-Seine, où les attendaient le responsable du magasin et un cordon de CRS qui bloquait l'entrée des salles frigorifiques. Ils ont trouvé des produits étiquetés « Union européenne », assure Jean-Pierre Fleury.« Le groupe Leclerc a accepté de participer à une réunion entre les abatteurs, la FCD (Fédération des entreprises du commerce et de la distribution) et les distributeurs indépendants », a annoncé Jean-Pierre Fleury, président de la FNB à la sortie d'une réunion entre éleveurs et membres du groupe de distribution, le 26 août. Le syndicat espère ainsi pouvoir traiter « les sujets de fonds de la filière viande bovine » : l’application du label Viande de France, les négociations commerciales, la segmentation des viandes et le manque de professionnalisme en magasin.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Thomas Gaillard, président JA 79
Un RIP contre l’élevage

Nos parlementaires sont-ils tombés sur la tête ?
À ce jour, un Référendum d’Initiative Partagé (RIP) pour les animaux…

Dégradation du matériel agricole : «c’est écœurant»
Dans la nuit du 12 au 13 septembre, un ou plusieurs individus ont volé un télescopique et l’ont ensuite utilisé pour dégrader une…
Nicolas Redureau, éleveur de chèvre en Deux-Sèvres prend position sur le bien-être animal
Bien-être : considérer le binôme Homme-animal
Nicolas Redureau, éleveur à Noirterre (Deux-Sèvres), a participé aux groupes de travail orchestrés par Agrial sur le bien-être…
Thomas Gaillard, entre appel au calme et au combat collectif
Revendiquant un brin de naïveté politique et un côté utopiste, le président des JA élu cette année affirme toutefois avoir…
Urne, election
Deux-Sèvres : dix candidats pour deux postes de sénateurs
Dans un peu plus de huit jours, les grands électeurs voteront pour élire les deux représentants du département des Deux-Sèvres au…
Action de chasse.
«  La discipline intéresse les jeunes »
Ce dimanche 13  septembre a lieu l’ouverture générale de la chasse. Aux alentours de 10 000 en Deux-Sèvres, le nombre de…
Publicité