Aller au contenu principal

Les fermes Dephy engagées pour réduire les pesticides

L'allongement des rotations, l'utilisation de produits de biocontrôle contre les limaces ou encore le mélange des variétés dans les blés sont autant de leviers pour limiter les produits phytos.

Dephy ferme s'appuie sur un réseau de 3000 exploitations 
agricoles.
Dephy ferme s'appuie sur un réseau de 3000 exploitations
agricoles.
© N.C.

Dans le cadre de la semaine sur la réduction des pesticides et des alternatives organisée par le Centre permanent d'initiatives pour l'environnement (CPIE) de Gâtine poitevine, une porte ouverte était organisée le lundi 28 novembre au Gaec Babarit à Oiron. L'après-midi a été l'occasion pour les animateurs du programme Re-Sources du Syndicat des eaux du Val du Thouet (SEVT) de faire le point sur la qualité de l'eau des bassins d'alimentation de captage du pays Thouarsais, le Gaec ayant 150 hectares situés dans le périmètre de captage.
Les principales actions du plan Ecophyto version 2 ont été présentées par les animateurs Ecophyto de la chambre d'agriculture. Il vise à réduire de 50 % l'usage des pesticides en deux temps : 25 % en 2020 et 50 % à l'horizon 2025. Le programme s'appuie sur le réseau Dephy ferme, composé de 3 000 exploitations agricoles cherchant à démontrer qu'il est possible de réduire l'utilisation des produits phytosanitaires.

Plus d'infos dans le journal Agri 79 du 9 décembre 2016

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Lettre d’un agriculteur à ses voisins

Je me permets de vous adresser ce courrier car (...) la période des semis des cultures approche à grand pas. J’exploite des…

La maraîchine, une bière locale « du champ au verre »
Deux brasseries artisanales, ancrées dans le Marais poitevin, se sont associées pour créer une nouvelle bière marquée « Valeurs…
La mort du bovin viande

Une nouvelle Pac se profile !

Le ministère propose une remise en cause du montant de l’enveloppe dédiée à la…

Le cuir, une histoire de famille
Rebecca Larapidie a créé Abak’art, sa marque de maroquinerie, pour laquelle elle utilise exclusivement les peaux de bovins élevés…
Un concours réussi et une belle dynamique au marché ovin de Parthenay
Le concours annuel des agneaux a donné lieu à une belle présentation, de l’avis des organisateurs. Au marché au cadran, la…
La pétition reste ouverte pour complément d’enquête
Le collectif BNM a défendu devant la commission PETI un examen approfondi du dossier des réserves.
Publicité