Aller au contenu principal
Font Size

Les huiles essentielles, ça marche !

Les huiles essentielles comme alternative aux antibiotiques ont le vent en poupe. Les éleveurs et les vétérinaires s’y intéressent de plus en plus même si ce n’est pas la panacée. Témoignages sur les résultats « surprenants » de l’aromathérapie sur la santé animale.

Ces vaches laitières du nord des Deux-Sèvres posent devant leur « secret de santé ».
Ces vaches laitières du nord des Deux-Sèvres posent devant leur « secret de santé ».
© Virginie Berthelot

Malgré un cadre légal restrictif (voir ci-dessous), et surtout depuis les plans Ecoantibio 1 et 2 - qui ont pour objectif la réduction de l’usage des antibiotiques -, l’utilisation des huiles essentielles à titre curatif et/ou préventif se développe dans les fermes, et pas uniquement chez les agriculteurs en bio.
Dans les élevages bovins laitiers, elles permettent notamment, selon les initiés, de soigner mammites et diarrhées des veaux, d’aider au vêlage. Les éleveurs caprins notent, eux, une amélioration générale de la santé de leur troupeau, suite à des cures d’huiles essentielles, et un moindre recours aux vermifuges chimiques. Outre l’efficacité de l’aromathérapie, les agriculteurs interrogés ont tous relevé l’économie financière qu’ils réalisent.
« Depuis qu’on utilise un ensemble de méthodes alternatives - rotation sur les parcelles, plantes à tanin dans l’alimentation - et les huiles essentielles, on est passé de quatre vermifuges par an à un seul, voire zéro ! Mon porte-monnaie s’en porte mieux », atteste un éleveur gâtinais de 90 chèvres, en bio, qui use des huiles essentielles depuis 2013. Il en propose cinq sortes à « sentir, goûter et/ou boire », régulièrement, à ses animaux, diluées dans des seaux d’eau ou sur des branches ; une méthode testée et approuvée par les Civam.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Plainte contre l'association Nous voulons des coquelicots : « Quand on refuse de se défendre, on va vers une forme d’esclavage »
Il y a quelques jours, Jean-René Gouron a déposé plainte contre « Nous voulons des coquelicots ». L’agriculteur retraité de la…
Thomas Gaillard, président JA 79
Un RIP contre l’élevage

Nos parlementaires sont-ils tombés sur la tête ?
À ce jour, un Référendum d’Initiative Partagé (RIP) pour les animaux…

Dégradation du matériel agricole : «c’est écœurant»
Dans la nuit du 12 au 13 septembre, un ou plusieurs individus ont volé un télescopique et l’ont ensuite utilisé pour dégrader une…
Inondations à Niort, hiver 2020
« Le problème de l’eau n’est pas un problème agricole »
Pour que la végétation se développe, il faut de l’eau. Au lendemain d’un hiver pluvieux, un habitant des Deux-Sèvres, formé à la…
Thomas Gaillard, entre appel au calme et au combat collectif
Revendiquant un brin de naïveté politique et un côté utopiste, le président des JA élu cette année affirme toutefois avoir…
Action de chasse.
«  La discipline intéresse les jeunes »
Ce dimanche 13  septembre a lieu l’ouverture générale de la chasse. Aux alentours de 10 000 en Deux-Sèvres, le nombre de…
Publicité