Aller au contenu principal

Évènement
Les jeunes agriculteurs organisent un repas 100% local

Moteurs de la vie rurale, les Jeunes agriculteurs vont proposer aux Deux-Sévriens un repas complet, le samedi 1er mai. Une opération syndicale innovante pour garder le lien avec les habitants et communiquer sur leur métier.

Mickaël Martin, restaurateur de Terrasse de l'Autize, à Ardin, a été tout de suite partant pour le projet. Il assure la préparation de 300 repas sur les 2000 prévus. Le reste est assuré par le traiteur Herrouet.
© Léa Calleau

Salade avec chèvres chauds et gésiers, rôti de bœuf et mogettes, et en dessert yaourt et tarte aux pommes… Le syndicat des Jeunes agriculteurs (JA) des Deux-Sèvres a élaboré ce menu pour proposer le même repas sur tout le département, samedi 1er mai. Un menu « simple, mais deux-sévrien », résume Tanguy Berthonneau, secrétaire général des JA. Les produits sont entièrement locaux, preuve que « l’on a tout en Deux-Sèvres, de l’entrée au dessert ». L’opération, décidée le 30 mars, s’est montée en un temps record. Elle connait déjà un franc succès, avec 1100 réservations au 21 avril. Le syndicat vise un objectif de 2000 (au lieu des 1000 prévus initialement), mais ne pourra pas aller au-delà afin d’avoir la quantité suffisante pour répondre à la demande.

La Terrasse de l’Autize, à Ardin, et la Maison Herrouet, à Brioux-sur-Boutonne, vont cuisiner les plats pour l’évènement. Les deux sont habitués aux interventions avec les jeunes agriculteurs.

Ils font une promotion intelligente des produits deux-sévriens, c’est très bien », approuve Mickaël Martin, restaurateur à Ardin.

« Leur démarche est très intéressante. Le fait que ce soient des agriculteurs attire les consommateurs », reconnait le traiteur Antoine Herrouet. L’un comme l’autre s’appuie depuis un an sur la vente à emporter pour maintenir leur activité. À cette occasion, ce sont les adhérents qui ont pris en charge la logistique : amener les produits frais aux restaurants en milieu de semaine, puis transporter les repas jusqu’aux points de retrait.

Communiquer sur le métier

Alors que le pays est à son troisième confinement, le syndicat s’est mobilisé en soutien aux producteurs, qui manquent d’évènements pour se faire connaitre, et aux restaurateurs, impactés par la fermeture de leur commerce. Même si chacun emportera son repas chez lui, la vente sera l’occasion de maintenir le lien avec les habitants du territoire. « Nous avons l’habitude d’organiser des temps forts chaque année, comme les fêtes de la terre et les bals de villages », explique Tanguy Berthonneau. La première initiative de ce type a été une réussite : le 19 février, ils ont vendu 340 kg de viande en un temps record. « Si on avait eu trois vaches, on les aurait vendues, assure-t-il. Nous étions nombreux, ce qui nous a permis d’échanger. Les gens sont à l’écoute. Répondre à une question, même simple, c’est déjà bien ». 

Pour commander
Les réservations sont possibles jusqu’au dimanche 25 avril. Le samedi 1er mai, les repas peuvent être récupérés entre 10 heures et 13 heures. Huit points de retrait ont été définis sur le département : Melle, Niort, Brioux-sur-Boutonne, Beauvoir-sur-Niort, Ardin, Mazières-en-Gâtine, Bressuire et Prahecq. Il est à noter que les déplacements pour faire ses courses sont autorisés dans un rayon de 30 kilomètres autour de son domicile. Pour réserver un repas, vous pouvez envoyer un mail à jeunes-agriculteurs-79@wanadoo.fr ou appeler au 06 99 41 16 53.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Chasseurs, Deux-Sèvres, agriculture, chasse
Le sanglier en ligne de mire
L’ouverture générale de la chasse est le 12 septembre. En Deux-Sèvres les populations de petits gibiers ont profité d’une belle…
Christiane Lambert défend « le vrai visage de l’agriculture »
La première journée du congrès national du syndicat a commencé au Gaec du Petit Chauveux, où se sont rendus représentants et élus…
Vue d'ensemble, Festival de l'élevage, France Parthenaise, Deux-Sèvres, Nouvelle-Aquitaine, Elevage
National parthenaise : le concours de la relance
120 animaux participeront les 9 et 10 septembre au national de la race organisé au marché de Parthenay. Un événement programmé,…
Congrès Fnsea : « Ici, les idées justifient les moyens »

Où il y a du dynamisme, il y a des femmes et des hommes engagés. En Deux-Sèvres, individuellement dans leur ferme mais aussi…

Loin de la capitale, Elsa renoue avec l’histoire familiale
À 25 ans, Elsa Favriou a trouvé sa voie dans le maraîchage diversifié. Depuis plus d’un an, elle remet en culture les terres de…
SCEA Le Chène Blanc, Pougne-Hérisson, Deux-Sèvres, Elevage, Chèvre, Caprin, Capr'inov
Cinq fermes pour cinq thématiques
Comme à chacune des éditions, Capr'inov propose une journée d'immersion dans des fermes. Cinq visites auront lieu le 23 novembre. 
Publicité