Aller au contenu principal

Les jeunes, première victimes des cours au plus bas

Les éleveurs ont une fois de plus fait le constat de prix trop bas menaçant l’avenir des jeunes. La section bovine a cependant quelques espoirs de voir s’ouvrir de nouveaux marchés.

Julien Dupuis, président JA du canton de Saint-Maixent et Thierry Bernier, président de la section bovine, suivent de très près une situation qui fragilise les jeunes agriculteurs.
Julien Dupuis, président JA du canton de Saint-Maixent et Thierry Bernier, président de la section bovine, suivent de très près une situation qui fragilise les jeunes agriculteurs.
© N.C.

C’est le constat d’une situation intenable pour les éleveurs, et les jeunes en particulier, qu’ont fait les participants à l’assemblée de la section bovine de la Fnsea 79, le 22 février. Président cantonal des Jeunes Agriculteurs de Saint-Maixent, Julien Dupuis sait de quoi il parle. Cinq ans après son installation sur la ferme familiale, il juge la crise actuelle « très profonde ». Un chiffre à lui seul résume le contexte : « des vaches de réforme qu’on propose d’acheter à mon voisin 3,50 € par kilo, au lieu de 5,30 € ».
Philippe Thibaudeau, secrétaire général de la section et éleveur naisseur-engraisseur à Faye-l’Abesse, fait la même analyse sur les bases d’un rapide calcul. « Quand il manque 50 centimes par kilo de carcasse sur une bête de 400 kilos, ça fait 200 euros par tête ». L’amertume est grande pour ces éleveurs qui sont également confrontés à l’allongement des délais d’enlèvement. « Ils sont à peu près raisonnables pour les taurillons mais ils peuvent atteindre jusqu’à trois semaines pour les vaches », déplore-t-il.
Thierry Bernier ne décolère pas. « Début 2015, les cours des jeunes bovins étaient à 3,75 €. Ils devaient atteindre 4,50 €, selon ce que nous disait le ministre de l’agriculture. Aujourd’hui, ils sont à 3,60 € »

Plus d'infos dans le journal Agri 79 du 26 février 2016

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Ils font revivre la vigne dans les Deux-Sèvres
Au nord et au sud du département, des vignerons font renaître des terroirs oubliés. Benoît Blet, à Oiron, est aujourd’hui reconnu…
Les Ets Buchou négoce et Lamy Bienaimé se rapprochent encore
En intégrant la société Végalor (négoce Lamy Bienaimé), les Ets Buchou Négoce accomplissent une transmission correspondant à…
Une chargée de com’ dans un Gaec
Depuis mai 2020, Nadine Bazantay s’occupe de la communication du Gaec Villeneuve en poursuivant deux objectifs : booster la vente…
Moissons
Une nouvelle dimension pour Océalia
La fusion avec Natéa et le rapprochement avec Menguy’s assurent le développement des services d’Océalia. 
Les JA mettent en scène la comédie amère des prix agricoles
Répondant à un appel national à manifester, les JA et la Fnsea 79 ont organisé une remise des prix décalée à l’intention des GMS…
Couvre-feu avancé : " une mesure qui a du sens " pour le préfet
Lors de la désormais traditionnelle conférence de presse préfectorale sur l'épidémie en cours, le préfet a décliné en local les…
Publicité