Aller au contenu principal

Lait
Les producteurs de lait bloquent Lactalis à Laval

Les producteurs livrant à Lactalis dénoncent la politique de l’industriel qui ne veut pas respecter les modalités de fixation du prix du lait sur l’année 2013.

Les éleveurs refusent toute remise en cause des modalités de calcul du prix du lait
Les éleveurs refusent toute remise en cause des modalités de calcul du prix du lait
© N.C.

Les éleveurs du grand ouest occupent depuis le 9 juillet à 4 heures, le rond-point devant l’usine Lactalis, à Laval. Ils comptent y rester jusqu’à ce que  l’entreprise revienne à la table des négociations. Ils bloquent l’accès des camions au site pour protester d’une part parce que le prix de juillet n’a pas encore été fixé à ce jour, mais aussi parce que l’industriel entend fixer un prix sur l’année « sans tenir compte des indicateurs, contrairement aux contrats signés avec les producteurs », explique Michel Liaud. Le président du groupement des éleveurs de Charentes-Poitou dénonce ainsi « un prix politique ».  En annonçant un prix moyen de +25 euros les
1 000 litres en 2013 par rapport à 2012, l’entreprise « détourne la médiation pour ne pas tenir compte des indicateurs interprofessionnels dans la fixation du prix du lait, alors que cette méthode est inscrite dans les contrats, et que les indicateurs annoncent un prix beaucoup plus élevé sur l’année », dénonce-t-il. En début de semaine, il invitait les producteurs à se rendre à Laval et à participer à des réunions locales pour dénoncer la stratégie de l’industriel mayennais organisées le 10 juillet, à La Roche-sur-Yon, et le 11 juillet à Saint-Varent.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Benjamin, ambassadeur de la jeune agriculture
Toute cette semaine, les jeunes agriculteurs ont mis un coup de projecteur sur l’installation, en multipliant les vidéos et…
Installation agriculture Deux-Sèvres Clément Charron
Reprendre et moderniser, pour faire rempart au lait étranger
En reprenant la ferme familiale à La Chapelle-Bertrand, Clément maintient le fragile tissu des exploitations laitières deux-…
Cosset et fils : le négoce dans le sang
Implanté depuis 70 ans à Saint-Pompain, dans les Deux-Sèvres, le négoce agricole Cosset et fils démarre un projet de…
Le veau Paillard, un pari sur l’avenir à plus de 21000  euros
La campagne de vente de la station de Lanaud, en janvier, a permis à quatre éleveurs de Charente et de la Vienne de décrocher le…
L’usine de Thouars donne vie à la filière 100% bio Oleosyn
Les groupes Avril et Terrena ont investi 5,7 millions d’euros dans un outil de trituration de graines bio à Thouars. Opérationnel…
Pas de semis direct sans la philosophie qui va avec
Le semis direct, encore marginal, se répand dans les champs. Les Cuma s’équipent, un semoir made in Deux-Sèvres s’exporte dans le…
Publicité