Aller au contenu principal

L’implantation du lupin, c’est maintenant

L’implantation reste une clé de la réussite de la culture. Il faut semer le lupin dans un sol ressuyé, au plus tard le 15 mars, afin de favoriser une bonne implantation.

Pour une parcelle portant du lupin pour la première fois,
il est conseillé d’apporter de l’inoculum.
Pour une parcelle portant du lupin pour la première fois,
il est conseillé d’apporter de l’inoculum.
© Claudine Gérard

Les dates optimales de semis du lupin de printemps en zone ouest s’étalent du 15 février au 15 mars, au plus tard. En effet, la légumineuse possède un cycle long (en particulier pour les variétés tardives) et il est donc impératif de ne pas semer le lupin de printemps trop tard afin d’éviter d’une part une exposition à de plus forts risques d’échaudage au moment de la floraison et du remplissage des graines, et d’autre part d’éviter une récolte trop tardive et risquée en cas de retour de pluies.

Pour se faire, le choix de la parcelle est primordial. Le lupin ne tolère pas les sols calcaires, il est donc fortement recommandé d’éviter les parcelles contenant plus de 2,5 % de calcaire actif. L’idéal est d’implanter dans des parcelles propres, drainantes (le lupin est très sensible aux excès d’eau), et exemptes de dicotylédones vivaces (liseron, rumex, chardon). Contrairement au pois, le lupin n’est pas sensible à aphanomyces, et peut être cultivé dans des parcelles contaminées sans risque de perte de rendement.

Comme pour les autres protéagineux, il n’est pas nécessaire d’apporter d’azote car il est capable de fixer l’azote atmosphérique, assurant seul sa nutrition azotée.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

19 marchés festifs tout au long de l’été
Lieu de convivialité, les MPP offrent aux agriculteurs une occasion de se faire connaître localement. Les agriculteurs se…
Le parcours hors norme de Georgina
Des terrains de handball au Gabon à l’élevage de porcs en France, Georgina Tchatchoua-Gbayuen a eu plusieurs vies. Cette femme d’…
Les curseurs techniques et humains, gages de réussite
Même si le contexte laitier est complexe, les Deux-Sèvres comptent des exploitations en bonne santé. Pour déterminer l’avenir,…
Départementales : les projets des candidats pour la ferme Deux-Sèvres
La Fnsea et les Jeunes agriculteurs des Deux-Sèvres ont convié, mercredi 9 juin, les candidats aux élections départementales pour…
Président de Capr’Inov, un exercice d’équilibriste
Avec la structuration du salon et son développement constant, le temps alloué à la préparation de Capr’Inov est important. Samuel…
La qualité de la farine donne du grain à moudre aux boulangers
Pétrir, mouler et cuire restent les gestes séculaires de la fabrication du pain, mais les ingrédients de base sont choisis selon…
Publicité