Aller au contenu principal

L’implantation du lupin, c’est maintenant

L’implantation reste une clé de la réussite de la culture. Il faut semer le lupin dans un sol ressuyé, au plus tard le 15 mars, afin de favoriser une bonne implantation.

Pour une parcelle portant du lupin pour la première fois,
il est conseillé d’apporter de l’inoculum.
Pour une parcelle portant du lupin pour la première fois,
il est conseillé d’apporter de l’inoculum.
© Claudine Gérard

Les dates optimales de semis du lupin de printemps en zone ouest s’étalent du 15 février au 15 mars, au plus tard. En effet, la légumineuse possède un cycle long (en particulier pour les variétés tardives) et il est donc impératif de ne pas semer le lupin de printemps trop tard afin d’éviter d’une part une exposition à de plus forts risques d’échaudage au moment de la floraison et du remplissage des graines, et d’autre part d’éviter une récolte trop tardive et risquée en cas de retour de pluies.

Pour se faire, le choix de la parcelle est primordial. Le lupin ne tolère pas les sols calcaires, il est donc fortement recommandé d’éviter les parcelles contenant plus de 2,5 % de calcaire actif. L’idéal est d’implanter dans des parcelles propres, drainantes (le lupin est très sensible aux excès d’eau), et exemptes de dicotylédones vivaces (liseron, rumex, chardon). Contrairement au pois, le lupin n’est pas sensible à aphanomyces, et peut être cultivé dans des parcelles contaminées sans risque de perte de rendement.

Comme pour les autres protéagineux, il n’est pas nécessaire d’apporter d’azote car il est capable de fixer l’azote atmosphérique, assurant seul sa nutrition azotée.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Ils font revivre la vigne dans les Deux-Sèvres
Au nord et au sud du département, des vignerons font renaître des terroirs oubliés. Benoît Blet, à Oiron, est aujourd’hui reconnu…
Les Ets Buchou négoce et Lamy Bienaimé se rapprochent encore
En intégrant la société Végalor (négoce Lamy Bienaimé), les Ets Buchou Négoce accomplissent une transmission correspondant à…
Une chargée de com’ dans un Gaec
Depuis mai 2020, Nadine Bazantay s’occupe de la communication du Gaec Villeneuve en poursuivant deux objectifs : booster la vente…
Moissons
Une nouvelle dimension pour Océalia
La fusion avec Natéa et le rapprochement avec Menguy’s assurent le développement des services d’Océalia. 
Réserves de substitution, Sèvres Niortaise
Les agriculteurs s'engagent collectivement à réduire de 50% les produits phytosanitaires à horizon 2025
Deux ans jour pour jour après la signature du protocole d'accord, la commission d'évaluation et de surveillance, en charge du…
Les vœux de l’année : une Pac supportable, des Egalim appliqués
Depuis leur début de mandat (en mars pour Thomas Gaillard, en juin pour Grégory Nivelle), les présidents de JA 79 et Fnsea 79 n’…
Publicité