Aller au contenu principal

Blé tendre
L’incidence de l’augmentation des charges de production du blé

La hausse de 6,5% des charges de la production du blé se répercute lourdement sur le coût de production, de la récolte de 2011.

Des charges en blé tendre en hausse de 6,5% en 2011 par rapport à 2010 : c’est l’estimation issue de l’observatoire Arvalis-Unigrains. Les charges « complètes » (lire en encadré) se situeraient autour de 1546 €/ha, un chiffre qui s’aligne sur le niveau de 2009 (voir graphique en pièce jointe). Cette hausse s’explique principalement par des prix d’engrais supérieurs à ceux de l’an dernier. L’augmentation des carburants (+25%) et des amortissements (+6%) accentue cette progression. Les autres postes ont progressé de 2 à 4 %, exceptés les produits de protection des cultures, dont les prix ont légèrement reculé (-1%).
Comme les années précédentes, les charges qui pèsent le plus sont par ordre décroissant les amortissements (17 %),  les engrais (12 %), les produits de protection des cultures (11 %) et le foncier (11 %). Viennent ensuite les charges de main-d’œuvre (9% de rémunération familiale et 8 % de salaires et charges sociales). Ces six postes cumulent 68 % du total des charges.
Le rendement moyen du blé estimé par le même observatoire est de 7,1 t/ha. Le coût de production « complet » s’élèverait ainsi à 217 € par tonne de blé produite (voir graphique en pièce jointe). Exprimé en indice, base 100 en 2010, il se situe à 118, et augmente donc de  18% par rapport à 2010. C’est le niveau le plus élevé atteint lors des six dernières récoltes : il reflète la conjonction de charges élevées et d’un rendement marqué par la sécheresse du printemps 2011. Cette valeur moyenne cache cependant une grande disparité de situations due à la forte variabilité des rendements cette année, entre les régions comme à l’intérieur d’une même région.
Cette première estimation permet de calculer un prix d’opportunité du blé, défini comme le prix minimum de vente capable de couvrir la totalité des charges complètes, compte tenu des aides reçues ramenées à la tonne. Celui-ci s'élèverait à environ 176 €/t.

BHBMEYHG_0.pdf (121.62 Ko)
Légende
Le coût de production "complet" à la tonne, ainsi que le prix d'intérêt, sont les plus élevés des six dernières récoltes
BHBMEYHG_1.pdf (97.77 Ko)
Légende
Les charges "complètes" du blé tendre, à la récolte 2010, sont proches du niveau de 2009
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Ils font revivre la vigne dans les Deux-Sèvres
Au nord et au sud du département, des vignerons font renaître des terroirs oubliés. Benoît Blet, à Oiron, est aujourd’hui reconnu…
Les Ets Buchou négoce et Lamy Bienaimé se rapprochent encore
En intégrant la société Végalor (négoce Lamy Bienaimé), les Ets Buchou Négoce accomplissent une transmission correspondant à…
Une chargée de com’ dans un Gaec
Depuis mai 2020, Nadine Bazantay s’occupe de la communication du Gaec Villeneuve en poursuivant deux objectifs : booster la vente…
Moissons
Une nouvelle dimension pour Océalia
La fusion avec Natéa et le rapprochement avec Menguy’s assurent le développement des services d’Océalia. 
Réserves de substitution, Sèvres Niortaise
Les agriculteurs s'engagent collectivement à réduire de 50% les produits phytosanitaires à horizon 2025
Deux ans jour pour jour après la signature du protocole d'accord, la commission d'évaluation et de surveillance, en charge du…
Les vœux de l’année : une Pac supportable, des Egalim appliqués
Depuis leur début de mandat (en mars pour Thomas Gaillard, en juin pour Grégory Nivelle), les présidents de JA 79 et Fnsea 79 n’…
Publicité