Aller au contenu principal

Blé tendre
L’incidence de l’augmentation des charges de production du blé

La hausse de 6,5% des charges de la production du blé se répercute lourdement sur le coût de production, de la récolte de 2011.

Des charges en blé tendre en hausse de 6,5% en 2011 par rapport à 2010 : c’est l’estimation issue de l’observatoire Arvalis-Unigrains. Les charges « complètes » (lire en encadré) se situeraient autour de 1546 €/ha, un chiffre qui s’aligne sur le niveau de 2009 (voir graphique en pièce jointe). Cette hausse s’explique principalement par des prix d’engrais supérieurs à ceux de l’an dernier. L’augmentation des carburants (+25%) et des amortissements (+6%) accentue cette progression. Les autres postes ont progressé de 2 à 4 %, exceptés les produits de protection des cultures, dont les prix ont légèrement reculé (-1%).
Comme les années précédentes, les charges qui pèsent le plus sont par ordre décroissant les amortissements (17 %),  les engrais (12 %), les produits de protection des cultures (11 %) et le foncier (11 %). Viennent ensuite les charges de main-d’œuvre (9% de rémunération familiale et 8 % de salaires et charges sociales). Ces six postes cumulent 68 % du total des charges.
Le rendement moyen du blé estimé par le même observatoire est de 7,1 t/ha. Le coût de production « complet » s’élèverait ainsi à 217 € par tonne de blé produite (voir graphique en pièce jointe). Exprimé en indice, base 100 en 2010, il se situe à 118, et augmente donc de  18% par rapport à 2010. C’est le niveau le plus élevé atteint lors des six dernières récoltes : il reflète la conjonction de charges élevées et d’un rendement marqué par la sécheresse du printemps 2011. Cette valeur moyenne cache cependant une grande disparité de situations due à la forte variabilité des rendements cette année, entre les régions comme à l’intérieur d’une même région.
Cette première estimation permet de calculer un prix d’opportunité du blé, défini comme le prix minimum de vente capable de couvrir la totalité des charges complètes, compte tenu des aides reçues ramenées à la tonne. Celui-ci s'élèverait à environ 176 €/t.

BHBMEYHG_0.pdf (121.62 Ko)
Légende
Le coût de production "complet" à la tonne, ainsi que le prix d'intérêt, sont les plus élevés des six dernières récoltes
BHBMEYHG_1.pdf (97.77 Ko)
Légende
Les charges "complètes" du blé tendre, à la récolte 2010, sont proches du niveau de 2009
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Thomas Gaillard, président JA 79
Un RIP contre l’élevage

Nos parlementaires sont-ils tombés sur la tête ?
À ce jour, un Référendum d’Initiative Partagé (RIP) pour les animaux…

Dégradation du matériel agricole : «c’est écœurant»
Dans la nuit du 12 au 13 septembre, un ou plusieurs individus ont volé un télescopique et l’ont ensuite utilisé pour dégrader une…
Nicolas Redureau, éleveur de chèvre en Deux-Sèvres prend position sur le bien-être animal
Bien-être : considérer le binôme Homme-animal
Nicolas Redureau, éleveur à Noirterre (Deux-Sèvres), a participé aux groupes de travail orchestrés par Agrial sur le bien-être…
Thomas Gaillard, entre appel au calme et au combat collectif
Revendiquant un brin de naïveté politique et un côté utopiste, le président des JA élu cette année affirme toutefois avoir…
Urne, election
Deux-Sèvres : dix candidats pour deux postes de sénateurs
Dans un peu plus de huit jours, les grands électeurs voteront pour élire les deux représentants du département des Deux-Sèvres au…
Action de chasse.
«  La discipline intéresse les jeunes »
Ce dimanche 13  septembre a lieu l’ouverture générale de la chasse. Aux alentours de 10 000 en Deux-Sèvres, le nombre de…
Publicité