Aller au contenu principal

Mercosur, Ceta : d’une qualité singulière, la production française doit afficher sa différence

Mardi 13 mars en soirée, les participants au colloque sur les conséquences des accords internationaux sur l’élevage français ont discuté tard dans la nuit. L’absence de cohérence politique interpelle.

Pour Frank Michel, économiste à la chambre d’agriculture régionale, et Emmanuel Bernard, vice-président de la FNB, il est aberrant « d’inonder l’Europe de produits que l’on s’est 
interdit de produire ».
Pour Frank Michel, économiste à la chambre d’agriculture régionale, et Emmanuel Bernard, vice-président de la FNB, il est aberrant « d’inonder l’Europe de produits que l’on s’est
interdit de produire ».
© C.P.

«Quand on exporte, on exporte de la qualité ; quand on importe, on importe du prix », cadre Emmanuel Bernard, vice-président de la Fédération nationale bovine. Le déséquilibre qui s’annonce à travers les accords bilatéraux en négociation prend sa source ici, juge l’élu professionnel, largement applaudi par les 280 participants à la soirée-débat organisée par la chambre d’agriculture, Interbev Nouvelle-Aquitaine et le comité de la foire de Bressuire, mardi 13 mars.
Emmanuel Bernard a ancré le débat sur la nécessité de cohérence qui, aujourd’hui, semble faire défaut à la Commission européenne. « Si on importait des voitures, on voudrait qu’elles freinent aussi bien que les voitures européennes. La comparaison me plaît. Tout le monde peut comprendre que l’on va tolérer pour la nourriture ce que l’on ne tolérerait pas pour la sécurité routière ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Le parcours hors norme de Georgina
Des terrains de handball au Gabon à l’élevage de porcs en France, Georgina Tchatchoua-Gbayuen a eu plusieurs vies. Cette femme d’…
Les curseurs techniques et humains, gages de réussite
Même si le contexte laitier est complexe, les Deux-Sèvres comptent des exploitations en bonne santé. Pour déterminer l’avenir,…
Départementales : les projets des candidats pour la ferme Deux-Sèvres
La Fnsea et les Jeunes agriculteurs des Deux-Sèvres ont convié, mercredi 9 juin, les candidats aux élections départementales pour…
Président de Capr’Inov, un exercice d’équilibriste
Avec la structuration du salon et son développement constant, le temps alloué à la préparation de Capr’Inov est important. Samuel…
La qualité de la farine donne du grain à moudre aux boulangers
Pétrir, mouler et cuire restent les gestes séculaires de la fabrication du pain, mais les ingrédients de base sont choisis selon…
Les poulaillers, une option toujours prisée
Pour sécuriser une trésorerie ou pérenniser un emploi, de nombreux exploitants montent des ateliers volailles en parallèle de…
Publicité