Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Mercosur, Ceta : d’une qualité singulière, la production française doit afficher sa différence

Mardi 13 mars en soirée, les participants au colloque sur les conséquences des accords internationaux sur l’élevage français ont discuté tard dans la nuit. L’absence de cohérence politique interpelle.

Pour Frank Michel, économiste à la chambre d’agriculture régionale, et Emmanuel Bernard, vice-président de la FNB, il est aberrant « d’inonder l’Europe de produits que l’on s’est 
interdit de produire ».
Pour Frank Michel, économiste à la chambre d’agriculture régionale, et Emmanuel Bernard, vice-président de la FNB, il est aberrant « d’inonder l’Europe de produits que l’on s’est
interdit de produire ».
© C.P.

«Quand on exporte, on exporte de la qualité ; quand on importe, on importe du prix », cadre Emmanuel Bernard, vice-président de la Fédération nationale bovine. Le déséquilibre qui s’annonce à travers les accords bilatéraux en négociation prend sa source ici, juge l’élu professionnel, largement applaudi par les 280 participants à la soirée-débat organisée par la chambre d’agriculture, Interbev Nouvelle-Aquitaine et le comité de la foire de Bressuire, mardi 13 mars.
Emmanuel Bernard a ancré le débat sur la nécessité de cohérence qui, aujourd’hui, semble faire défaut à la Commission européenne. « Si on importait des voitures, on voudrait qu’elles freinent aussi bien que les voitures européennes. La comparaison me plaît. Tout le monde peut comprendre que l’on va tolérer pour la nourriture ce que l’on ne tolérerait pas pour la sécurité routière ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Les bruits liés aux canons effaroucheurs d’oiseaux

L’agriculture génère des bruits, notamment pendant la saison des gros travaux, récolte, semis, et notamment lors des semis de…

Le déconfinement se prépare en Deux-Sèvres
Département classé vert, les Deux-Sèvres sont très peu touchés par l’épidémie de Covid-19. La sortie du confinement se prépare…
Partir de la ferme... pour mieux revenir
Alexandre Brousseau rejoint l’exploitation familiale à Nueil-les-Aubiers, après avoir acquis de l’expérience comme technicien-…
Hélène Blaud, présidente nationale des anciens exploitants
Jeudi 14 mai, Hélène Blaud a été élue présidente de la section nationale des anciens exploitants. Pendant trois ans, la Deux-…
L’agroalimentaire a mis les bouchées doubles pendant le confinement
La fermeture de la restauration hors domicile a obligé la filière à se tourner vers la grande distribution, alors que la demande…
Tourisme vert pour un département "vert"

Après les annonces du gouvernement sur un plan de relance du tourisme, avec une enveloppe de 18 milliards d’euros à la clé, le…

Publicité