Aller au contenu principal

MSA
MSA Services entretient le lien au territoire

Mardi 13 mai, la caisse de MSA Sèvres-Vienne tenait son assemblée générale à Saint- Maixent-l’Ecole. L’existence du régime n’est plus menacée. En revanche, la centralisation de la gestion du régime réduit le pouvoir de politique de développement local des caisses.

Josseline Paillat, présidente et Patrice Léon, directeur général de la MSA, annoncent l’échéance électorale du début de l’année 2015. En janvier, les délégués seront renouvelés par vote.
Josseline Paillat, présidente et Patrice Léon, directeur général de la MSA, annoncent l’échéance électorale du début de l’année 2015. En janvier, les délégués seront renouvelés par vote.
© C. P.

Par l’alignement de la tutelle de la MSA sur celle de la sécurité sociale, le régime agricole gagne en légitimité. Désormais, les doutes quant à son avenir qui inquiétaient bon nombre de responsables en 2012 « n’ont plus lieu d’être », estime Josseline Paillat à quelques minutes du début de l’assemblée générale de la caisse Sèvre-Vienne qu’elle préside. Ce mardi 13 mai, à Saint-Maixent-l’Ecole, c’est dans un climat serein que les délégués cantonaux sont revenus sur l’activité d’une année de changement. « La réforme du mode de financement des caisses et la remontée des réserves qui en découlait ont été réalisées fin 2013, début 2014. » La MSA Sèvre-Vienne a ainsi perdu ce matelas qui lui permettait par exemple de verser les rentes accident au 1er du mois quand la règle nationale est au 9. Sans ces 37 millions d’euros, la caisse perd cette capacité à répondre à des attentes spécifiques locales. « Nous fonctionnons désormais en trésorerie zéro. Nous appelons les cotisations qui remontent à la caisse centrale. Celle-ci nous reverse les sommes auxquelles nos ressortissants ont droit », précise Patrice Léon, le directeur général.

Lire la suite en page 4 d'Agri79

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Petites villes de demain : le programme pour relancer les communes rurales

Dans les Deux-Sèvres, 18 communes ont été retenues pour bénéficier du programme « Petites villes de demain ». Les EPCI de l’…

Les Ets Buchou négoce et Lamy Bienaimé se rapprochent encore
En intégrant la société Végalor (négoce Lamy Bienaimé), les Ets Buchou Négoce accomplissent une transmission correspondant à…
Une chargée de com’ dans un Gaec
Depuis mai 2020, Nadine Bazantay s’occupe de la communication du Gaec Villeneuve en poursuivant deux objectifs : booster la vente…
Ils font revivre la vigne dans les Deux-Sèvres
Au nord et au sud du département, des vignerons font renaître des terroirs oubliés. Benoît Blet, à Oiron, est aujourd’hui reconnu…
Moissons
Une nouvelle dimension pour Océalia
La fusion avec Natéa et le rapprochement avec Menguy’s assurent le développement des services d’Océalia. 
Réserves de substitution, Sèvres Niortaise
Les agriculteurs s'engagent collectivement à réduire de 50% les produits phytosanitaires à horizon 2025
Deux ans jour pour jour après la signature du protocole d'accord, la commission d'évaluation et de surveillance, en charge du…
Publicité