Aller au contenu principal

Justice
« Nous ne laisserons pas deux agris payer pour cette action commune »

Le 12 août, deux agriculteurs des Deux-Sèvres ont été condamnés à verser 8 429€ et 88 780€ de dommages et intérêts en réparation des dégradations commises sur les bâtiments de la Préfecture lors d’une manifestation en février 2018.

Le 16 février, l'action de la Fnsea et des JA pour se faire entendre sur la perte de l'ICHN avait donné lieu à l'arrosage de la Préfecture au moyen d'une tonne à lisier.
© DR

Ils venaient défendre la cause de près de 1500 agriculteurs concernés par la perte de l’ICHN*, ils se retrouvent condamnés par la cour d’appel de Poitiers à payer des sommes conséquentes, afin de réparer les dégâts commis le 16 février 2018 par projection de lisier. Deux agriculteurs deux-sévriens, qui auraient été identifiés sur photo (un troisième a été relaxé au bénéfice du doute) ont écopé de 8 429€ et 88 780€ de dommages et intérêts à régler à la Préfecture pour les opérations de nettoyage, ainsi que la réparation d’un sol et du système d’évacuation des eaux d’un bâtiment. « Même si ces sommes ont été allégées en appel, elles restent trop élevées encore, déplore Grégory Nivelle, président de la Fnsea 79, syndicat à l’origine de la manifestation en question, avec les JA79. En aucun cas ces deux agriculteurs ne devront payer pour avoir défendu une cause commune à 1500 autres ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Thomas Gaillard, président JA 79
Un RIP contre l’élevage

Nos parlementaires sont-ils tombés sur la tête ?
À ce jour, un Référendum d’Initiative Partagé (RIP) pour les animaux…

Dégradation du matériel agricole : «c’est écœurant»
Dans la nuit du 12 au 13 septembre, un ou plusieurs individus ont volé un télescopique et l’ont ensuite utilisé pour dégrader une…
Nicolas Redureau, éleveur de chèvre en Deux-Sèvres prend position sur le bien-être animal
Bien-être : considérer le binôme Homme-animal
Nicolas Redureau, éleveur à Noirterre (Deux-Sèvres), a participé aux groupes de travail orchestrés par Agrial sur le bien-être…
Thomas Gaillard, entre appel au calme et au combat collectif
Revendiquant un brin de naïveté politique et un côté utopiste, le président des JA élu cette année affirme toutefois avoir…
Urne, election
Deux-Sèvres : dix candidats pour deux postes de sénateurs
Dans un peu plus de huit jours, les grands électeurs voteront pour élire les deux représentants du département des Deux-Sèvres au…
Action de chasse.
«  La discipline intéresse les jeunes »
Ce dimanche 13  septembre a lieu l’ouverture générale de la chasse. Aux alentours de 10 000 en Deux-Sèvres, le nombre de…
Publicité