Aller au contenu principal

Lait de vache
Pour un prix en adéquation avec la réalité de marché

Afin d’atteindre un prix moyen de 346€/1000 l sur l’année 2013, la Fnsea Poitou-Charentes a calculé le niveau de prix du lait que les producteurs sont en droit d’attendre pour les 4 derniers mois de l’année.

La Fnsea Poitou-Charentes a mis au point un observatoire des prix payés aux producteurs qui permet, à la fois, à chaque éleveur de comparer le prix du lait payé par sa laiterie et celui payé par les autres entreprises de la région (voir tableau ci-contre) mais aussi de calculer le prix du lait attendu sur les quatre derniers mois de l’année, compte tenu des indicateurs de marchés (voir tableau ci-contre).
Pour la région, « le prix de base moyen sur l’année 2013 de chacune des entreprises devra se situer à 346€/1 000 l compte tenu des indicateurs de marché publiés par le Cniel », indique Christophe Limoges, président de la section lait de vache de la  Fnsea Poitou-Charentes. « Cette valeur n’est pas un prix politique, il est le reflet du contexte économique actuel », ajoute-t-il.
Pour la région, les prix que les producteurs sont en droit d’attendre de leurs entreprises pour les quatre derniers mois de l’année sont renseignés dans le tableau ci-dessus. Il sera possible grâce à cet outil de vérifier à l’heure du bilan de fin d’année, si les entreprises respectent ces revendications. 
La conjoncture est très positive depuis l’été et restera au vert jusqu’à la fin de l’année. La valorisation “beurre poudre” en témoigne puisque celle de septembre s’établit à 415,70 €/1 000 l et celle du dernier trimestre  2013 à 401,44 €/1 000 l. Aussi, « les entreprises ont la capacité à atteindre nos revendications de prix », souligne Christophe Limoges. Celui-ci exhorte « chaque éleveur à demander des comptes à sa laiterie ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Ils font revivre la vigne dans les Deux-Sèvres
Au nord et au sud du département, des vignerons font renaître des terroirs oubliés. Benoît Blet, à Oiron, est aujourd’hui reconnu…
Les Ets Buchou négoce et Lamy Bienaimé se rapprochent encore
En intégrant la société Végalor (négoce Lamy Bienaimé), les Ets Buchou Négoce accomplissent une transmission correspondant à…
Les JA mettent en scène la comédie amère des prix agricoles
Répondant à un appel national à manifester, les JA et la Fnsea 79 ont organisé une remise des prix décalée à l’intention des GMS…
Une chargée de com’ dans un Gaec
Depuis mai 2020, Nadine Bazantay s’occupe de la communication du Gaec Villeneuve en poursuivant deux objectifs : booster la vente…
Moissons
Une nouvelle dimension pour Océalia
La fusion avec Natéa et le rapprochement avec Menguy’s assurent le développement des services d’Océalia. 
Les travaux de la ferme aux 1200 taurillons pourraient débuter en 2021
La décision de la cour administrative d’appel, le 29 décembre, a fait tomber l’annulation de l’autorisation d’exploiter qui avait…
Publicité