Aller au contenu principal
Font Size

Activez votre compte numérique

Pour lire les articles dans leur intégralité, vous tenir informé via les newsletters et consulter la version numérique d’Agri79 dès le jeudi,

J’active mon compte numérique.

Lait de vache
Pour un prix en adéquation avec la réalité de marché

Afin d’atteindre un prix moyen de 346€/1000 l sur l’année 2013, la Fnsea Poitou-Charentes a calculé le niveau de prix du lait que les producteurs sont en droit d’attendre pour les 4 derniers mois de l’année.

La Fnsea Poitou-Charentes a mis au point un observatoire des prix payés aux producteurs qui permet, à la fois, à chaque éleveur de comparer le prix du lait payé par sa laiterie et celui payé par les autres entreprises de la région (voir tableau ci-contre) mais aussi de calculer le prix du lait attendu sur les quatre derniers mois de l’année, compte tenu des indicateurs de marchés (voir tableau ci-contre).
Pour la région, « le prix de base moyen sur l’année 2013 de chacune des entreprises devra se situer à 346€/1 000 l compte tenu des indicateurs de marché publiés par le Cniel », indique Christophe Limoges, président de la section lait de vache de la  Fnsea Poitou-Charentes. « Cette valeur n’est pas un prix politique, il est le reflet du contexte économique actuel », ajoute-t-il.
Pour la région, les prix que les producteurs sont en droit d’attendre de leurs entreprises pour les quatre derniers mois de l’année sont renseignés dans le tableau ci-dessus. Il sera possible grâce à cet outil de vérifier à l’heure du bilan de fin d’année, si les entreprises respectent ces revendications. 
La conjoncture est très positive depuis l’été et restera au vert jusqu’à la fin de l’année. La valorisation “beurre poudre” en témoigne puisque celle de septembre s’établit à 415,70 €/1 000 l et celle du dernier trimestre  2013 à 401,44 €/1 000 l. Aussi, « les entreprises ont la capacité à atteindre nos revendications de prix », souligne Christophe Limoges. Celui-ci exhorte « chaque éleveur à demander des comptes à sa laiterie ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

S’installer hors cadre familial : saisir l'opportunité
Audrey Pelletier a rejoint l’équipe du Gaec du Petit Chauveux en juin 2020, après un stage parrainage d’un an. Passionnée par l’…
Le chanvre français prépare le virage de la fleur
Dans le cadre de l'expérimentation en France du cannabis à fins thérapeutiques, l'Agence nationale du médicament (ANSM) devrait …
Et soudain, Exoudun... un village bouillonnant
Au centre d’un triangle St-Maixent-Melle-Lusignan, à équidistance de Poitiers et de Niort, se niche à flanc de colline le village…
Le boom des brasseries artisanales
Les brasseries artisanales fleurissent en France, avec 328 ouvertures de brasseries cette année. Les Deux-Sèvres sont aussi…
Coloré, l'enrubannage exprime la solidarité
On les voit se multiplier dans les champs depuis 2017. A l’initiative du fabricant de film plastique trioplast, les bottes de…
Agriculture de conservation, Deux-Sèvres.
La plante nourrit les animaux, les racines le sol
Noam Cornuault organisera sur son exploitation, à l’automne, avec la chambre d’agriculture, un rendez-vous des couverts. Il…
Publicité