Aller au contenu principal

Lait de vache
Pour un prix en adéquation avec la réalité de marché

Afin d’atteindre un prix moyen de 346€/1000 l sur l’année 2013, la Fnsea Poitou-Charentes a calculé le niveau de prix du lait que les producteurs sont en droit d’attendre pour les 4 derniers mois de l’année.

La Fnsea Poitou-Charentes a mis au point un observatoire des prix payés aux producteurs qui permet, à la fois, à chaque éleveur de comparer le prix du lait payé par sa laiterie et celui payé par les autres entreprises de la région (voir tableau ci-contre) mais aussi de calculer le prix du lait attendu sur les quatre derniers mois de l’année, compte tenu des indicateurs de marchés (voir tableau ci-contre).
Pour la région, « le prix de base moyen sur l’année 2013 de chacune des entreprises devra se situer à 346€/1 000 l compte tenu des indicateurs de marché publiés par le Cniel », indique Christophe Limoges, président de la section lait de vache de la  Fnsea Poitou-Charentes. « Cette valeur n’est pas un prix politique, il est le reflet du contexte économique actuel », ajoute-t-il.
Pour la région, les prix que les producteurs sont en droit d’attendre de leurs entreprises pour les quatre derniers mois de l’année sont renseignés dans le tableau ci-dessus. Il sera possible grâce à cet outil de vérifier à l’heure du bilan de fin d’année, si les entreprises respectent ces revendications. 
La conjoncture est très positive depuis l’été et restera au vert jusqu’à la fin de l’année. La valorisation “beurre poudre” en témoigne puisque celle de septembre s’établit à 415,70 €/1 000 l et celle du dernier trimestre  2013 à 401,44 €/1 000 l. Aussi, « les entreprises ont la capacité à atteindre nos revendications de prix », souligne Christophe Limoges. Celui-ci exhorte « chaque éleveur à demander des comptes à sa laiterie ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Nicolas Redureau, éleveur de chèvre en Deux-Sèvres prend position sur le bien-être animal
Bien-être : considérer le binôme Homme-animal
Nicolas Redureau, éleveur à Noirterre (Deux-Sèvres), a participé aux groupes de travail orchestrés par Agrial sur le bien-être…
HVE : entre bio et conventionnel, la voie du milieu
Simple logo de plus ou réelle opportunité pour les agriculteurs, la Haute valeur environnementale (HVE) progresse dans le paysage…
La Caveb veut rester un acteur majeur de la viande rouge
Lors du point presse précédent son assemblée générale, le mercredi 30 septembre, la coopérative agricole de Châtillon-sur-Thouet…
Manifestation de Bassines non merci en opposition au projet de réserves des la Sèvre niortaise.
La transition agroécologique, l’enjeu des réserves de substitution
Partisans et opposants parlent de la nécessaire transition agro-écologique. Pour les premiers les réserves de substitutions sont…
Capr'inov, un salon à huis clos

Pas de public, pas d’exposant. C’est une édition spéciale de Capr’inov que l’équipe du salon de la chèvre est contrainte d’…

À 50 ans, la Corel affiche sa bonne santé commerciale
La coopérative d’élevage a tenu son assemblée générale le jeudi 24 septembre. Avec un nouveau directeur et un nouveau président,…
Publicité