Aller au contenu principal

Diagnostic CAP'2ER
Quand environnement et performances font bon ménage

Le diagnostic Cap’2ER réalisé par la chambre d’agriculture a fait ressortir les bons résultats environnementaux de Samuel Bodin, exploitant en bovins viande à Saint-André-sur-Sèvre. Au-delà de la contrainte, il en a fait une force économique.

Samuel Bodin (troisième en partant de la droite), entouré des organisateurs de la foire-exposition de Bressuire, stocke 174 t équivalent CO2 grâce aux prairies et aux haies.
© Carole Mistral

Samuel Bodin est un bon élève en termes d’émissions de gaz à effet de serre (GES). Sur son exploitation de 108 vêlages charolais et 113 hectares, répartis en trois sites sur la commune de Saint-André-sur-Sèvre, il émet 20 % de GES en moins que la moyenne des autres exploitations, à système équivalent, soit une empreinte carbone de 11,7 kg équivalent CO2/kvv. Des résultats mis en valeur par le diagnostic Cap’2ER, réalisé par Pascal Bisson, le technicien de la chambre d’agriculture, en fin d’année dernière. Une décision motivée, selon l’éleveur de 43 ans, « par la pression sociétale toujours plus intense qui nous pousse à nous remettre en question ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Benjamin, ambassadeur de la jeune agriculture
Toute cette semaine, les jeunes agriculteurs ont mis un coup de projecteur sur l’installation, en multipliant les vidéos et…
Installation agriculture Deux-Sèvres Clément Charron
Reprendre et moderniser, pour faire rempart au lait étranger
En reprenant la ferme familiale à La Chapelle-Bertrand, Clément maintient le fragile tissu des exploitations laitières deux-…
Le veau Paillard, un pari sur l’avenir à plus de 21000  euros
La campagne de vente de la station de Lanaud, en janvier, a permis à quatre éleveurs de Charente et de la Vienne de décrocher le…
L’usine de Thouars donne vie à la filière 100% bio Oleosyn
Les groupes Avril et Terrena ont investi 5,7 millions d’euros dans un outil de trituration de graines bio à Thouars. Opérationnel…
Pas de semis direct sans la philosophie qui va avec
Le semis direct, encore marginal, se répand dans les champs. Les Cuma s’équipent, un semoir made in Deux-Sèvres s’exporte dans le…
S’employer chaque jour à faire avancer le projet
Le projet de stockage d’eau à des fins agricoles sur le bassin de la Sèvre niortaise entre dans sa phase de concrétisation. Alors…
Publicité