Aller au contenu principal

Reconstruire après un incendie

Il y a trois ans, les flammes ont ravagé un bâtiment d’élevage et un hangar rempli de fourrage au Gaec du Petit Queray. Olivier Renaud, un des associés, rappelle l’importance d’anticiper et de bien s’entourer pour pouvoir reconstruire sereinement.

Une étincelle et une poignée de secondes ont suffi à embraser 600 m2 de bâtiments. Ce 7 août 2014, dans l’après-midi, Daniel Renaud, un des quatre associés du Gaec du Petit Queray à Saint-Gelais, est en train de pailler le bâtiment dans lequel se trouve une vingtaine de bêtes, des génisses et des vaches taries. « On a entendu un grand bruit, se souvient Olivier Renaud. Un silex a été projeté sur de la paille fraîche, qui s’est enflammée immédiatement ».


Éteindre les flammes s’est vite révélé impossible. « On a utilisé un petit pulvérisateur à main que l’on a toujours à proximité, justement pour prévenir ce genre d’accident, mais rien n’y a fait. On a essayé d’arroser comme on a pu… Malheureusement, il a suffi de trois secondes pour que le feu prenne ». Les animaux sont alors évacués à la hâte. Le feu se propage au stock de fourrage, qui compte 600 bottes de paille et 200 bottes de foin, un tas parti en fumée en quelques heures malgré l’intervention des pompiers rapidement rendus sur place. « Ce sont de très mauvais moments à vivre, confie Olivier Renaud. C’est un véritable séisme que de perdre un bâtiment et l’équivalent d’un stock d’une année de fourrage ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Benjamin, ambassadeur de la jeune agriculture
Toute cette semaine, les jeunes agriculteurs ont mis un coup de projecteur sur l’installation, en multipliant les vidéos et…
Installation agriculture Deux-Sèvres Clément Charron
Reprendre et moderniser, pour faire rempart au lait étranger
En reprenant la ferme familiale à La Chapelle-Bertrand, Clément maintient le fragile tissu des exploitations laitières deux-…
Le veau Paillard, un pari sur l’avenir à plus de 21000  euros
La campagne de vente de la station de Lanaud, en janvier, a permis à quatre éleveurs de Charente et de la Vienne de décrocher le…
L’usine de Thouars donne vie à la filière 100% bio Oleosyn
Les groupes Avril et Terrena ont investi 5,7 millions d’euros dans un outil de trituration de graines bio à Thouars. Opérationnel…
Pas de semis direct sans la philosophie qui va avec
Le semis direct, encore marginal, se répand dans les champs. Les Cuma s’équipent, un semoir made in Deux-Sèvres s’exporte dans le…
La vente de taureaux des Sicaudières se tiendra en présentiel et en ligne
Le 12 mars, la station d’évaluation du lycée agricole de Bressuire proposera 35 taureaux à la vente. Dernière vente de charolais…
Publicité