Aller au contenu principal

Remettons le lapin dans nos assiettes !

Directrice du Comité lapin interprofessionnel pour la promotion des produits (Clipp), Émilie Gillet présente le plan triennal de relance de la consommation du lapin.

© Clipp

Jusqu’à une semaine avant la sortie du confinement, comment se portait la filière lapin ?

Avant tout, il faut souligner que la filière a fonctionné normalement ces deux derniers mois, malgré le confinement. Tous les acteurs de la filière ont continué leur activité : éleveurs, abattoirs, transformateurs mais aussi les partenaires et l’environnement comme les fabricants d’aliments, les inséminateurs, les équarrisseurs... Ils se sont organisés malgré les difficultés de déplacement ou le manque de main-d’œuvre dans certaines structures.
Au niveau du marché, cela s’est compliqué : la mise sur le marché des lapins a été perturbée par le confinement, avec l’arrêt de la restauration hors domicile (restauration collective ou restaurants), mais aussi à l’export, fortement perturbé, voire quasiment à l’arrêt.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Étang de Beaurepaire : la digue fermée à la circulation complique le quotidien
La fermeture de la route qui traverse l’étang de Beaurepaire oblige à faire un détour de 10 kilomètres. Les fonds pour mener les…
Attention au risque incendie

Depuis l’incendie d’un hangar à St Martin de Bernegoue le 10 avril, quatre nouveaux sinistres ont été enregistrés dans…

Flavien, éleveur de chèvres : « Les rencontres ont fait mûrir mon projet »
Déterminé depuis l’enfance à devenir agriculteur, Flavien Favre a bâti pas à pas son projet. Sa formation et ses expériences sur…
Les jeunes agriculteurs organisent un repas 100% local
Moteurs de la vie rurale, les Jeunes agriculteurs vont proposer aux Deux-Sévriens un repas complet, le samedi 1er mai…
Quand les haies chauffent le plancher des poules
A la faveur de l’installation d’un jeune agriculteur, en mai 2020, le Gaec Baulieu, à Echiré, a investi dans de nouveaux…
À la découverte de la petite Toscane argentonnaise
Loin de la plaine du sud, à équidistance de Bressuire et de Thouars, le village d’Argenton-les-Vallées se tient entre deux rives…
Publicité