Aller au contenu principal

Résidus de phytos: Interfel dénonce la «stratégie de la peur» de Générations Futures

© DR

«Bien qu’une information plus claire sur les résidus de pesticides soit nécessaire, la stratégie de la peur de Générations futures (...) est contre-productive», estime l’interprofession des fruits et légumes frais (Interfel) dans un communiqué le 23 septembre. L’association de défense de l’environnement a demandé à la DGCCRF, le 15 septembre, de faire des bilans de résidus de pesticides séparés entre aliments bio et non bio.

Pour Interfel, cette démarche est «contreproductive» vu «les faibles écarts de résultats» constatés par la DGCCRF. «Cette stratégie occulte l’information principale pour les consommateurs, à savoir que 98% des fruits et légumes sont en dessous du seuil des limites maximales de résidus (LMR)», martèle Interfel dans le communiqué.

Pour l’interprofession, le «véritable» enjeu de santé publique devrait plutôt être «la lutte contre la sous-consommation de fruits et légumes frais», ce qui nécessite d’informer les citoyens sur «la forte progression» des pratiques professionnelles. «Il est primordial pour les consommateurs qu’ils sachent également qu’il y a près de 50% des fruits et légumes sans trace de résidus de pesticides quantifiable sur le marché», conclut Interfel.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

En 4L, avec l’agriculture et la mécanique pour bagages
A 18 et 19 ans, Bastien Sémillé et Thomas Rousselot s’embarquent dans l’aventure du 4L Trophy, édition 2023. Pour faire honneur à…
Elections, Départementales, Deux-Sèvres, Coralie Denoues, juillet 2021
Trois tours nécessaires pour élire Coralie Denoues
La liste 100% Deux-Sèvres a obtenu une large majorité au second tour des élections dimanche 27 juin. Pour autant trois tours ont…
Sur les marchés, la Parthenaise tente de trouver l’équilibre
Un point sur le marché de la Parthenaise a été fait à l’occasion de l’assemblée générale de France Parthenaise, vendredi 2…
Les coopératives se mouillent pour maintenir l’élevage
Deux bâtiments neufs (l’un pour poules pondeuses, l’autre pour lapins) ont été inaugurés à Gascougnolles et à La Chapelle-Saint-…
Quelles règles concernant les nuisances sonores ?

Semer ou moissonner sans que personne ne le remarque est impossible ! Cependant, le bruit ne doit pas…

Éleveurs, ils fournissent 6,5 tonnes de viande par an aux cantines locales
Depuis 2014, treize éleveurs du bressuirais se sont structurés pour répondre aux appels d’offres de la restauration collective…
Publicité