Aller au contenu principal

Soigner les semis de légumineuses

Du fait de la taille des graines et de leurs faibles réserves, les semis des légumineuses sont une étape clé pour une mise en place de l'appareil racinaire et végétatif la plus rapide possible.

Les légumineuses ont pour avantage la fixation symbiotique, 
le transfert de fertilité et la richesse en protéines.
Les légumineuses ont pour avantage la fixation symbiotique,
le transfert de fertilité et la richesse en protéines.
© N.C.

Un des leviers pour améliorer l'autonomie protéique et fourragère des exploitations consiste à introduire des légumineuses fourragères et prairiales dans les systèmes fourragers. Leur implantation est une étape cruciale pour la réussite de la culture. « Les performances de production, de pérennité, de résistance aux adventices et maladies d'une luzernière ou d'une prairie multi-espèces sont conditionnées par la vitesse d'installation des plantes et du développement du système racinaire après le semis », indique Pierre-Vincent Protin d'Arvalis lors des journées AFPF (Association française pour la production fourragère) 2016.
D'un point de vue agronomique, les atouts des légumineuses peuvent se résumer en trois points essentiels : la fixation symbiotique, le transfert de fertilité et la richesse en protéines. Leur intérêt nutritionnel se caractérise également par une ingestibilité et des quantités ingérées à volonté plus élevées que les graminées. L'introduction de légumineuses dans les assolements va avoir des conséquences sur la productivité et l'efficience des systèmes, sur leurs impacts environnementaux et, au final, sur l'économie de l'exploitation.

Plus d'infos dans le journal Agri 79 du 20 mai 2016

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Coralie a trouvé son bonheur au volant des tracteurs
Pas faite pour l’école, puis rêvant de devenir soigneur animalier, Coralie Babeau a finalement trouvé sa vocation en tant que…
De Soudan à Cournon, une vie dédiée à l’amour des Parthenaises
Les époux deux-sévriens Christine et Didier Proust reçoivent ce 8 octobre les Sabots d’or au Sommet de l’élevage de Cournon d’…
Alexandre Jorigné : " Je retrouve le métier d’éleveur en travaillant comme ça "
Membre des JA 79 et Nouvelle-Aquitaine, Alexandre Jorigné a rejoint l’équipe de Capr’Inov en 2020. Chargé du Capr’I Cup, il s’est…
« Ça suffit » !
Un collectif représentant la profession agricole réagit aux exactions réalisées par les opposants aux réserves de susbtituion de …
Ce qui va changer avec Egalim 2
Round final pour la loi Egalim 2. Les parlementaires sont tombés d’accord sur un texte qui entrera en application pour les…
De nouvelles formations à venir aux Sicaudières
À l’occasion de la rentrée du centre de formation des adultes au campus des Sicaudières a été annoncée l’ouverture de deux cursus…
Publicité