Aller au contenu principal

Soigner les semis de légumineuses

Du fait de la taille des graines et de leurs faibles réserves, les semis des légumineuses sont une étape clé pour une mise en place de l'appareil racinaire et végétatif la plus rapide possible.

Les légumineuses ont pour avantage la fixation symbiotique, 
le transfert de fertilité et la richesse en protéines.
Les légumineuses ont pour avantage la fixation symbiotique,
le transfert de fertilité et la richesse en protéines.
© N.C.

Un des leviers pour améliorer l'autonomie protéique et fourragère des exploitations consiste à introduire des légumineuses fourragères et prairiales dans les systèmes fourragers. Leur implantation est une étape cruciale pour la réussite de la culture. « Les performances de production, de pérennité, de résistance aux adventices et maladies d'une luzernière ou d'une prairie multi-espèces sont conditionnées par la vitesse d'installation des plantes et du développement du système racinaire après le semis », indique Pierre-Vincent Protin d'Arvalis lors des journées AFPF (Association française pour la production fourragère) 2016.
D'un point de vue agronomique, les atouts des légumineuses peuvent se résumer en trois points essentiels : la fixation symbiotique, le transfert de fertilité et la richesse en protéines. Leur intérêt nutritionnel se caractérise également par une ingestibilité et des quantités ingérées à volonté plus élevées que les graminées. L'introduction de légumineuses dans les assolements va avoir des conséquences sur la productivité et l'efficience des systèmes, sur leurs impacts environnementaux et, au final, sur l'économie de l'exploitation.

Plus d'infos dans le journal Agri 79 du 20 mai 2016

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

En 4L, avec l’agriculture et la mécanique pour bagages
A 18 et 19 ans, Bastien Sémillé et Thomas Rousselot s’embarquent dans l’aventure du 4L Trophy, édition 2023. Pour faire honneur à…
Elections, Départementales, Deux-Sèvres, Coralie Denoues, juillet 2021
Trois tours nécessaires pour élire Coralie Denoues
La liste 100% Deux-Sèvres a obtenu une large majorité au second tour des élections dimanche 27 juin. Pour autant trois tours ont…
Sur les marchés, la Parthenaise tente de trouver l’équilibre
Un point sur le marché de la Parthenaise a été fait à l’occasion de l’assemblée générale de France Parthenaise, vendredi 2…
Les coopératives se mouillent pour maintenir l’élevage
Deux bâtiments neufs (l’un pour poules pondeuses, l’autre pour lapins) ont été inaugurés à Gascougnolles et à La Chapelle-Saint-…
Quelles règles concernant les nuisances sonores ?

Semer ou moissonner sans que personne ne le remarque est impossible ! Cependant, le bruit ne doit pas…

Éleveurs, ils fournissent 6,5 tonnes de viande par an aux cantines locales
Depuis 2014, treize éleveurs du bressuirais se sont structurés pour répondre aux appels d’offres de la restauration collective…
Publicité