Aller au contenu principal

Soigner les semis de légumineuses

Du fait de la taille des graines et de leurs faibles réserves, les semis des légumineuses sont une étape clé pour une mise en place de l'appareil racinaire et végétatif la plus rapide possible.

Les légumineuses ont pour avantage la fixation symbiotique, 
le transfert de fertilité et la richesse en protéines.
Les légumineuses ont pour avantage la fixation symbiotique,
le transfert de fertilité et la richesse en protéines.
© N.C.

Un des leviers pour améliorer l'autonomie protéique et fourragère des exploitations consiste à introduire des légumineuses fourragères et prairiales dans les systèmes fourragers. Leur implantation est une étape cruciale pour la réussite de la culture. « Les performances de production, de pérennité, de résistance aux adventices et maladies d'une luzernière ou d'une prairie multi-espèces sont conditionnées par la vitesse d'installation des plantes et du développement du système racinaire après le semis », indique Pierre-Vincent Protin d'Arvalis lors des journées AFPF (Association française pour la production fourragère) 2016.
D'un point de vue agronomique, les atouts des légumineuses peuvent se résumer en trois points essentiels : la fixation symbiotique, le transfert de fertilité et la richesse en protéines. Leur intérêt nutritionnel se caractérise également par une ingestibilité et des quantités ingérées à volonté plus élevées que les graminées. L'introduction de légumineuses dans les assolements va avoir des conséquences sur la productivité et l'efficience des systèmes, sur leurs impacts environnementaux et, au final, sur l'économie de l'exploitation.

Plus d'infos dans le journal Agri 79 du 20 mai 2016

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Benjamin, ambassadeur de la jeune agriculture
Toute cette semaine, les jeunes agriculteurs ont mis un coup de projecteur sur l’installation, en multipliant les vidéos et…
Installation agriculture Deux-Sèvres Clément Charron
Reprendre et moderniser, pour faire rempart au lait étranger
En reprenant la ferme familiale à La Chapelle-Bertrand, Clément maintient le fragile tissu des exploitations laitières deux-…
Cosset et fils : le négoce dans le sang
Implanté depuis 70 ans à Saint-Pompain, dans les Deux-Sèvres, le négoce agricole Cosset et fils démarre un projet de…
Le veau Paillard, un pari sur l’avenir à plus de 21000  euros
La campagne de vente de la station de Lanaud, en janvier, a permis à quatre éleveurs de Charente et de la Vienne de décrocher le…
L’usine de Thouars donne vie à la filière 100% bio Oleosyn
Les groupes Avril et Terrena ont investi 5,7 millions d’euros dans un outil de trituration de graines bio à Thouars. Opérationnel…
Pas de semis direct sans la philosophie qui va avec
Le semis direct, encore marginal, se répand dans les champs. Les Cuma s’équipent, un semoir made in Deux-Sèvres s’exporte dans le…
Publicité