Aller au contenu principal

Lait
Terra Lacta vers Bongrain, mais aussi Orlait

Début février, Terra Lacta et Bongrain ont publié un simple communiqué qui confirmait leur volonté de rapprochement. Le président Alain Lebret lève un petit coin du voile sur un plan de restructuration multifacettes.

Alain Lebret, président de Terra Lacta.
Alain Lebret, président de Terra Lacta.
© N. C.
«Le dossier est en voie de finalisation. Le plan de réorganisation du groupe Terra Lacta sera présenté d’abord aux partenaires sociaux » (NDLR : le 20 mars), explique Alain Lebret, contraint pour l’heure au respect des règles de confidentialité. « C’est un plan global qui ne concerne pas que le rapprochement avec Bongrain. Nous allons le présenter au comité central d’entreprise (NDLR : le groupe emploie 1300 personnes) puis aux conseillers de section de la coopérative fin mars. Les réunions de section avec tous les producteurs (3500 producteurs laitiers sont concernés) sont programmées au mois d’avril et les assemblées générales, ordinaire et extraordinaire, qui devront valider l’ensemble du plan auront lieu début juin. Il faut obtenir les agréments des autorités de la concurrence, et la communication des informations est forcément plus compliquée et plus sensible. Nous allons expliquer, en toute transparence et honnêteté, ce que l’on va faire, comment et avec quelles conséquences. »
Lire la suite en page 3 d'Agri79
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Benjamin, ambassadeur de la jeune agriculture
Toute cette semaine, les jeunes agriculteurs ont mis un coup de projecteur sur l’installation, en multipliant les vidéos et…
Installation agriculture Deux-Sèvres Clément Charron
Reprendre et moderniser, pour faire rempart au lait étranger
En reprenant la ferme familiale à La Chapelle-Bertrand, Clément maintient le fragile tissu des exploitations laitières deux-…
Le veau Paillard, un pari sur l’avenir à plus de 21000  euros
La campagne de vente de la station de Lanaud, en janvier, a permis à quatre éleveurs de Charente et de la Vienne de décrocher le…
L’usine de Thouars donne vie à la filière 100% bio Oleosyn
Les groupes Avril et Terrena ont investi 5,7 millions d’euros dans un outil de trituration de graines bio à Thouars. Opérationnel…
Pas de semis direct sans la philosophie qui va avec
Le semis direct, encore marginal, se répand dans les champs. Les Cuma s’équipent, un semoir made in Deux-Sèvres s’exporte dans le…
S’employer chaque jour à faire avancer le projet
Le projet de stockage d’eau à des fins agricoles sur le bassin de la Sèvre niortaise entre dans sa phase de concrétisation. Alors…
Publicité