Aller au contenu principal

Une centaine d'éleveurs de la FNO manifestent à Paris

Le nombre de moutons tués est évalué à 7500
Le nombre de moutons tués est évalué à 7500
© N.C.

Une centaine d'éleveurs de FNO ont manifesté, le 27 novembre à Paris sur le Champs de mars, accompagnés d'une centaine d'animaux. Ils demandent aux pouvoirs publics de renforcer les moyens de régulation des loups. « Il y a un plan loups, mais on n’atteint jamais les objectifs de prélèvement, regrette Patrick Soury, membre du bureau de la FNO. Il faut mettre des moyens conséquents », alors que selon la FNO 7 535 moutons ont été tués par le loup cette année, soit une hausse de 28 % sur un an. « Il faut éradiquer le loup des zones d'élevage », demande un agriculteur de Moselle, dont le troupeau a été attaqué cinq fois en janvier et février. « Mes enfants avaient peur de sortir de la maison, moi-même, je ne dormais plus la nuit. »
Des consignes de fermeté ont été donnés pour que dans chaque département touché par le loup soient organisés plus de tirs de prélèvements et de battues. Objectif : faire appliquer réellement le plan loup, malgré l’opposition systématique des écologistes sur le terrain et la prudence d’un grand nombre de préfets sur le sujet. Le plan loup prévoit la possibilité d’abattre jusqu’à 36 loups par an, par des tirs de prélèvements accordés dans les zones où les dégâts sont les plus importants. Or pour l’instant, seuls 13 loups ont été tués en 2014.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Benjamin, ambassadeur de la jeune agriculture
Toute cette semaine, les jeunes agriculteurs ont mis un coup de projecteur sur l’installation, en multipliant les vidéos et…
Installation agriculture Deux-Sèvres Clément Charron
Reprendre et moderniser, pour faire rempart au lait étranger
En reprenant la ferme familiale à La Chapelle-Bertrand, Clément maintient le fragile tissu des exploitations laitières deux-…
Le veau Paillard, un pari sur l’avenir à plus de 21000  euros
La campagne de vente de la station de Lanaud, en janvier, a permis à quatre éleveurs de Charente et de la Vienne de décrocher le…
L’usine de Thouars donne vie à la filière 100% bio Oleosyn
Les groupes Avril et Terrena ont investi 5,7 millions d’euros dans un outil de trituration de graines bio à Thouars. Opérationnel…
Pas de semis direct sans la philosophie qui va avec
Le semis direct, encore marginal, se répand dans les champs. Les Cuma s’équipent, un semoir made in Deux-Sèvres s’exporte dans le…
La vente de taureaux des Sicaudières se tiendra en présentiel et en ligne
Le 12 mars, la station d’évaluation du lycée agricole de Bressuire proposera 35 taureaux à la vente. Dernière vente de charolais…
Publicité