Aller au contenu principal
Font Size

Une centaine d'éleveurs de la FNO manifestent à Paris

Le nombre de moutons tués est évalué à 7500
Le nombre de moutons tués est évalué à 7500
© N.C.

Une centaine d'éleveurs de FNO ont manifesté, le 27 novembre à Paris sur le Champs de mars, accompagnés d'une centaine d'animaux. Ils demandent aux pouvoirs publics de renforcer les moyens de régulation des loups. « Il y a un plan loups, mais on n’atteint jamais les objectifs de prélèvement, regrette Patrick Soury, membre du bureau de la FNO. Il faut mettre des moyens conséquents », alors que selon la FNO 7 535 moutons ont été tués par le loup cette année, soit une hausse de 28 % sur un an. « Il faut éradiquer le loup des zones d'élevage », demande un agriculteur de Moselle, dont le troupeau a été attaqué cinq fois en janvier et février. « Mes enfants avaient peur de sortir de la maison, moi-même, je ne dormais plus la nuit. »
Des consignes de fermeté ont été donnés pour que dans chaque département touché par le loup soient organisés plus de tirs de prélèvements et de battues. Objectif : faire appliquer réellement le plan loup, malgré l’opposition systématique des écologistes sur le terrain et la prudence d’un grand nombre de préfets sur le sujet. Le plan loup prévoit la possibilité d’abattre jusqu’à 36 loups par an, par des tirs de prélèvements accordés dans les zones où les dégâts sont les plus importants. Or pour l’instant, seuls 13 loups ont été tués en 2014.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Plainte contre l'association Nous voulons des coquelicots : « Quand on refuse de se défendre, on va vers une forme d’esclavage »
Il y a quelques jours, Jean-René Gouron a déposé plainte contre « Nous voulons des coquelicots ». L’agriculteur retraité de la…
Thomas Gaillard, président JA 79
Un RIP contre l’élevage

Nos parlementaires sont-ils tombés sur la tête ?
À ce jour, un Référendum d’Initiative Partagé (RIP) pour les animaux…

Les glaces, une diversification rafraichissante et 100% locale
Depuis 15 ans, les 115 vaches du troupeau de la Roche laitière, à Brûlain, sont à l’origine d’une gamme de glaces vendues dans…
Dégradation du matériel agricole : «c’est écœurant»
Dans la nuit du 12 au 13 septembre, un ou plusieurs individus ont volé un télescopique et l’ont ensuite utilisé pour dégrader une…
Inondations à Niort, hiver 2020
« Le problème de l’eau n’est pas un problème agricole »
Pour que la végétation se développe, il faut de l’eau. Au lendemain d’un hiver pluvieux, un habitant des Deux-Sèvres, formé à la…
Action de chasse.
«  La discipline intéresse les jeunes »
Ce dimanche 13  septembre a lieu l’ouverture générale de la chasse. Aux alentours de 10 000 en Deux-Sèvres, le nombre de…
Publicité