Aller au contenu principal

Une dynamique favorable au bien-être des personnes âgées en milieu rural

Mardi 14 mars, à Saint-Aubin-le-Cloud, il était question de bien vieillir dans les territoires ruraux. En se mettant au service des autres, les jeunes retraités préparent la dynamique sociale qui rendra agréable leur avancée dans l’âge.

Le maire de Saint-Aubin-le-Cloud, Alain Pied, a présenté le village retraite de la commune. Cette installation permet d’adapter l’environnement aux besoins des personnes âgées. 
Une manière de lutter contre la perte d’autonomie.
Le maire de Saint-Aubin-le-Cloud, Alain Pied, a présenté le village retraite de la commune. Cette installation permet d’adapter l’environnement aux besoins des personnes âgées.
Une manière de lutter contre la perte d’autonomie.
© C.P.

La force publique impulse par la loi une direction et le cas échéant soutient l’action. Les organismes sociaux structurent et coordonnent le travail de terrain. Les bénévoles dans les territoires œuvrent. Ils sont le pilier de cette organisation développée pour que les plus âgés « se sentent benèze dans nos bourgs, nos campagnes. Qu’ils les quittent le plus tardivement possible ». Ces quelques mots prononcés par Guy Parnaudeau, secrétaire général de la section des anciens exploitants des Deux-Sèvres, dans son rapport d’activités, introduisaient les réflexions d’une matinée d’assemblée générale. Mardi 14  mars, à Saint-Aubin-le-Cloud, les membres de la Sdae ont écourté les travaux statutaires annuels pour permettre aux 180 adhérents présents de découvrir, de comprendre et pourquoi pas de s’engager dans une dynamique favorable au bien-être des personnes âgées en milieu rural.

Cette dynamique, depuis janvier 2016, date de la publication de la loi d’adaptation de la société au vieillissement, dite loi des 3 A, qui repose sur trois piliers : « anticiper pour prévenir la perte d’autonomie ; adapter l’environnement aux besoins des personnes vieillissantes ; améliorer la prise en charge des personnes en perte d’autonomie », présentait Béatrice Largeau, conseillère départementale, lors de la table ronde orchestrée par l’équipe de la Sdae.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Thomas Gaillard, président JA 79
Un RIP contre l’élevage

Nos parlementaires sont-ils tombés sur la tête ?
À ce jour, un Référendum d’Initiative Partagé (RIP) pour les animaux…

Dégradation du matériel agricole : «c’est écœurant»
Dans la nuit du 12 au 13 septembre, un ou plusieurs individus ont volé un télescopique et l’ont ensuite utilisé pour dégrader une…
Nicolas Redureau, éleveur de chèvre en Deux-Sèvres prend position sur le bien-être animal
Bien-être : considérer le binôme Homme-animal
Nicolas Redureau, éleveur à Noirterre (Deux-Sèvres), a participé aux groupes de travail orchestrés par Agrial sur le bien-être…
Thomas Gaillard, entre appel au calme et au combat collectif
Revendiquant un brin de naïveté politique et un côté utopiste, le président des JA élu cette année affirme toutefois avoir…
Urne, election
Deux-Sèvres : dix candidats pour deux postes de sénateurs
Dans un peu plus de huit jours, les grands électeurs voteront pour élire les deux représentants du département des Deux-Sèvres au…
Action de chasse.
«  La discipline intéresse les jeunes »
Ce dimanche 13  septembre a lieu l’ouverture générale de la chasse. Aux alentours de 10 000 en Deux-Sèvres, le nombre de…
Publicité