Aller au contenu principal

Une marge brute dopée de 70 000 euros

Après trois ans de travail avec le consultant Diag’vital et le fournisseur Vertal, le Gaec Les Grands Pins, à Aigonnay, a mis en dynamique les productions de l’exploitation. Aujourd’hui, l’autonomie lui permet de renouer avec l’équilibre économique.

Une quinzaine de personnes est venue échanger avec Mathieu Levrault. Cette rencontre organisée par la société Vertal a mis en lumière le travail mené ces trois dernières années et visant à mettre en dynamique les productions de l’exploitation.
Une quinzaine de personnes est venue échanger avec Mathieu Levrault. Cette rencontre organisée par la société Vertal a mis en lumière le travail mené ces trois dernières années et visant à mettre en dynamique les productions de l’exploitation.
© C.P.

L’exploitant qui produit du fourrage pour ses vaches augmente son niveau d’autonomie. Aisément accessible en termes d’énergie, de nombreux exploitants se creusent la tête ces dernières années pour tendre à l’autonomie en protéines. C’est ici que se joue, selon les organisateurs de la journée technique du jeudi 8 février à Aigonnay, la dépendance ou l’autonomie d’une exploitation.
Devant une quinzaine d’éleveurs, Vincent Lambrecht, de Diag’vital, et Patrick Lapicorée, commercial pour le compte de Vertal, ont, en s’appuyant sur les résultats enregistrés depuis trois ans chez Mathieu, présenté « l’intérêt économique pour les élevages de la complémentarité entre la rigueur, les principes de l’agronomie et l’utilisation de produits antioxydants – huiles essentielles, élixirs floraux, argile… – pour stimuler les processus naturels et notamment l’immunité des êtres vivants »

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Lettre d’un agriculteur à ses voisins

Je me permets de vous adresser ce courrier car (...) la période des semis des cultures approche à grand pas. J’exploite des…

La maraîchine, une bière locale « du champ au verre »
Deux brasseries artisanales, ancrées dans le Marais poitevin, se sont associées pour créer une nouvelle bière marquée « Valeurs…
La mort du bovin viande

Une nouvelle Pac se profile !

Le ministère propose une remise en cause du montant de l’enveloppe dédiée à la…

Le cuir, une histoire de famille
Rebecca Larapidie a créé Abak’art, sa marque de maroquinerie, pour laquelle elle utilise exclusivement les peaux de bovins élevés…
Un concours réussi et une belle dynamique au marché ovin de Parthenay
Le concours annuel des agneaux a donné lieu à une belle présentation, de l’avis des organisateurs. Au marché au cadran, la…
La pétition reste ouverte pour complément d’enquête
Le collectif BNM a défendu devant la commission PETI un examen approfondi du dossier des réserves.
Publicité