Aller au contenu principal
Font Size

Emploi des jeunes
Une nouvelle aide à l’embauche pour les moins de 26 ans

Dans le cadre du plan « 1 jeune 1 solution », le gouvernement propose, jusqu’au 31 janvier 2021, jusqu’à 4 000 euros pour les employeurs.   

© Agri 79

Suivant un décret du 5  août 2020, sont éligibles les entreprises et associations qui embauchent un salarié de moins de 26 ans et dont la rémunération est au plus égale à deux fois le montant horaire du Smic.

Le salarié doit être embauché soit en CDI, soit en CDD d’une durée d’au moins trois mois entre le 1er  août 2020 et le 31  janvier 2021. L’employeur doit :

- être à jour de ses obligations déclaratives et de paiement, notamment à l’égard de la MSA et de l’administration fiscale ;

- ne pas avoir procédé, depuis le 1er  janvier 2020, à un licenciement pour motif économique sur le poste concerné par l’aide.

L’aide ne vise que les nouvelles embauches.

Montant de l’aide et modalités pratiques

L’aide s’élève à 4 000 euros sur un an. Ce montant est proratisé en fonction du temps de travail et de la durée du contrat. Elle est versée à raison de 1 000 € au maximum par trimestre, dans la limite d’un an, par l’ASP, après attestation de l’employeur justifiant de la présence du salarié.

La démarche est dématérialisée. Les demandes d’aides sont à adresser à l’Agence de services et de paiement (ASP), via une plateforme de téléservice qui sera ouverte à compter du 1er octobre 2020. L’employeur dispose d’un délai de quatre mois à compter de la date d’embauche pour faire sa demande.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Plainte contre l'association Nous voulons des coquelicots : « Quand on refuse de se défendre, on va vers une forme d’esclavage »
Il y a quelques jours, Jean-René Gouron a déposé plainte contre « Nous voulons des coquelicots ». L’agriculteur retraité de la…
Thomas Gaillard, président JA 79
Un RIP contre l’élevage

Nos parlementaires sont-ils tombés sur la tête ?
À ce jour, un Référendum d’Initiative Partagé (RIP) pour les animaux…

Dégradation du matériel agricole : «c’est écœurant»
Dans la nuit du 12 au 13 septembre, un ou plusieurs individus ont volé un télescopique et l’ont ensuite utilisé pour dégrader une…
Inondations à Niort, hiver 2020
« Le problème de l’eau n’est pas un problème agricole »
Pour que la végétation se développe, il faut de l’eau. Au lendemain d’un hiver pluvieux, un habitant des Deux-Sèvres, formé à la…
Thomas Gaillard, entre appel au calme et au combat collectif
Revendiquant un brin de naïveté politique et un côté utopiste, le président des JA élu cette année affirme toutefois avoir…
Action de chasse.
«  La discipline intéresse les jeunes »
Ce dimanche 13  septembre a lieu l’ouverture générale de la chasse. Aux alentours de 10 000 en Deux-Sèvres, le nombre de…
Publicité