Aller au contenu principal
Font Size

Viande bovine
Vers un pacte sociétal autour de la production française

Protection de l’environnement, qualité de l’eau, souveraineté alimentaire : l’élevage allaitant contribue fortement à ces trois objectifs. Pourtant, sans rééquilibrage du partage de la valeur ajoutée, la production française est menacée. 

Les éleveurs réclament plus de sécurisation des prix, dont l’évolution leur semble peu lisible, afin d’enrayer la baisse des effectifs de vaches allaitantes, autour de 100 000 en Deux-Sèvres.
© Christelle Picaud

Le poids des capitaux, le manque de visibilité sur les prix ou encore la pression sociétale, menacent l’élevage allaitant.

Alors que de nombreux départs en retraite auront lieu au cours des dix ans à venir, « il est urgent, selon Cyril Clisson, d’éclaircir le fonctionnement de la filière. Qu’ils baissent ou augmentent, les prix sont imprévisibles. S’installer dans un tel contexte est extrêmement difficile », regrette le représen-tant des Jeunes Agriculteurs des Deux-Sèvres en charge de la production viande bovine.

La période du Covid-19 illustre parfaitement le désordre qui règne. « Il semble que le steak haché ait tiré la consommation de viande bovine », glisse le jeune éleveur installé à Terves. Ici ou là, on entend que le volume consommé aurait été le même avant et pendant la crise sanitaire subie ce printemps. Pour autant, et le constat est amer, « les prix ont baissé, mettant en danger les exploitations ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Plainte contre l'association Nous voulons des coquelicots : « Quand on refuse de se défendre, on va vers une forme d’esclavage »
Il y a quelques jours, Jean-René Gouron a déposé plainte contre « Nous voulons des coquelicots ». L’agriculteur retraité de la…
Thomas Gaillard, président JA 79
Un RIP contre l’élevage

Nos parlementaires sont-ils tombés sur la tête ?
À ce jour, un Référendum d’Initiative Partagé (RIP) pour les animaux…

Dégradation du matériel agricole : «c’est écœurant»
Dans la nuit du 12 au 13 septembre, un ou plusieurs individus ont volé un télescopique et l’ont ensuite utilisé pour dégrader une…
Inondations à Niort, hiver 2020
« Le problème de l’eau n’est pas un problème agricole »
Pour que la végétation se développe, il faut de l’eau. Au lendemain d’un hiver pluvieux, un habitant des Deux-Sèvres, formé à la…
Thomas Gaillard, entre appel au calme et au combat collectif
Revendiquant un brin de naïveté politique et un côté utopiste, le président des JA élu cette année affirme toutefois avoir…
Action de chasse.
«  La discipline intéresse les jeunes »
Ce dimanche 13  septembre a lieu l’ouverture générale de la chasse. Aux alentours de 10 000 en Deux-Sèvres, le nombre de…
Publicité