Aller au contenu principal

Covid-19
Vos questions à la loupe : mardi 31 mars 2020

La période de confinement se prolonge. Quelques questions continuent d'être posées. Le réseau Fnsea se mobilise pour répondre aux questions des agriculteurs. Il est aidé par l'APCA dans ce travail. 

© edwards.af.mil Rosario Charo Gutierrez

FNSEA 79

Les horticulteurs qui vendent des plants de légumes sont-ils autorisés à ouvrir leur point de vente ou vendre sur les marchés ? Aux particuliers? ou aux agriculteurs ?       

Concernant les déplacements des particuliers, ils sont strictement encadrés (décret du 23 mars) à « des achats de première nécessité dans des établissements dont les activités demeurent autorisées » ; or l'achat de semence ou de plants ne relève pas de ces achats de première nécessité. C’est pourquoi il n’est pas possible pour les horticulteurs d’avoir une activité de Drive.

En revanche, le professionnel (vendeur) a toute la latitude pour utiliser une solution de livraison tout en respectant le guide des mesures sanitaires s'appliquant à la livraison. 

Enfin, la fourniture de fourniture aux agriculteurs professionnels reste possible.

 

Est-ce qu'un report pour renouveler les Certiphyto va être autorisé pour les agriculteurs ? Ma formation Certiphyto a été annulée (mon Certiphyto est périmé), comment vais-je pouvoir acheter des produits ? Y aura-t-il une dérogation ?

Le Ministère a décidé de prolonger le délai de validité des Certiphyto de plusieurs mois (délai à préciser) en se basant sur l’article 712 b de la loi d'habilitation (loi d'état d'urgence sanitaire) qui prévoit ce type de situation.

La formation Certiphyto qui a été annulée en Deux-Sèvres aura lieu dès que possible.

AS 79

Comment déposer une demande d'aide exceptionnelle de 1 500 € du Fonds de solidarité au titre de la crise sanitaire COVID 19 ?

Si vous êtes une TPE, un indépendant ou une micro-entreprise et que votre entreprise a dû suspendre son activité ou a enregistré une baisse de son chiffre d’affaires de plus de 70 % en raison de l’épidémie de Covid-19, vous avez peut-être droit à l'aide de 1 500€ maximum financée par l’État, les Régions et les collectivités d’outre-mer.

Si vous êtes gérant ou tiers agissant pour le compte de votre client, vous pouvez également demander à bénéficier de cette aide.

Comment ? En complétant le formulaire spécifique. Chemin à suivre : sur le site impots.gouv.fr, aller dans l'espace « Particuliers », puis "messagerie sécurisée", sélectionner "Ecrire" puis dans le menu déroulant "Je demande l'aide aux entreprises fragilisées par l'épidémie Covid-19". Dès l‘envoi de ce courriel depuis votre compte de messagerie, le formulaire rempli par vos soins sera envoyé automatiquement au service compétent pour le règlement.

Attention : une seule demande par entreprise (code SIREN) sera acceptée. Et soyez vigilants : utilisez bien votre compte personnel de messagerie sous votre espace « particulier » du site impots.gouv.fr, et non pas votre compte de messagerie de l’espace professionnel.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Étang de Beaurepaire : la digue fermée à la circulation complique le quotidien
La fermeture de la route qui traverse l’étang de Beaurepaire oblige à faire un détour de 10 kilomètres. Les fonds pour mener les…
Attention au risque incendie

Depuis l’incendie d’un hangar à St Martin de Bernegoue le 10 avril, quatre nouveaux sinistres ont été enregistrés dans…

Flavien, éleveur de chèvres : « Les rencontres ont fait mûrir mon projet »
Déterminé depuis l’enfance à devenir agriculteur, Flavien Favre a bâti pas à pas son projet. Sa formation et ses expériences sur…
Les jeunes agriculteurs organisent un repas 100% local
Moteurs de la vie rurale, les Jeunes agriculteurs vont proposer aux Deux-Sévriens un repas complet, le samedi 1er mai…
Quand les haies chauffent le plancher des poules
A la faveur de l’installation d’un jeune agriculteur, en mai 2020, le Gaec Baulieu, à Echiré, a investi dans de nouveaux…
À la découverte de la petite Toscane argentonnaise
Loin de la plaine du sud, à équidistance de Bressuire et de Thouars, le village d’Argenton-les-Vallées se tient entre deux rives…
Publicité