Aller au contenu principal
Font Size

Covid-19
Vos questions à la loupe : mardi 31 mars 2020

La période de confinement se prolonge. Quelques questions continuent d'être posées. Le réseau Fnsea se mobilise pour répondre aux questions des agriculteurs. Il est aidé par l'APCA dans ce travail. 

© edwards.af.mil Rosario Charo Gutierrez

FNSEA 79

Les horticulteurs qui vendent des plants de légumes sont-ils autorisés à ouvrir leur point de vente ou vendre sur les marchés ? Aux particuliers? ou aux agriculteurs ?       

Concernant les déplacements des particuliers, ils sont strictement encadrés (décret du 23 mars) à « des achats de première nécessité dans des établissements dont les activités demeurent autorisées » ; or l'achat de semence ou de plants ne relève pas de ces achats de première nécessité. C’est pourquoi il n’est pas possible pour les horticulteurs d’avoir une activité de Drive.

En revanche, le professionnel (vendeur) a toute la latitude pour utiliser une solution de livraison tout en respectant le guide des mesures sanitaires s'appliquant à la livraison. 

Enfin, la fourniture de fourniture aux agriculteurs professionnels reste possible.

 

Est-ce qu'un report pour renouveler les Certiphyto va être autorisé pour les agriculteurs ? Ma formation Certiphyto a été annulée (mon Certiphyto est périmé), comment vais-je pouvoir acheter des produits ? Y aura-t-il une dérogation ?

Le Ministère a décidé de prolonger le délai de validité des Certiphyto de plusieurs mois (délai à préciser) en se basant sur l’article 712 b de la loi d'habilitation (loi d'état d'urgence sanitaire) qui prévoit ce type de situation.

La formation Certiphyto qui a été annulée en Deux-Sèvres aura lieu dès que possible.

AS 79

Comment déposer une demande d'aide exceptionnelle de 1 500 € du Fonds de solidarité au titre de la crise sanitaire COVID 19 ?

Si vous êtes une TPE, un indépendant ou une micro-entreprise et que votre entreprise a dû suspendre son activité ou a enregistré une baisse de son chiffre d’affaires de plus de 70 % en raison de l’épidémie de Covid-19, vous avez peut-être droit à l'aide de 1 500€ maximum financée par l’État, les Régions et les collectivités d’outre-mer.

Si vous êtes gérant ou tiers agissant pour le compte de votre client, vous pouvez également demander à bénéficier de cette aide.

Comment ? En complétant le formulaire spécifique. Chemin à suivre : sur le site impots.gouv.fr, aller dans l'espace « Particuliers », puis "messagerie sécurisée", sélectionner "Ecrire" puis dans le menu déroulant "Je demande l'aide aux entreprises fragilisées par l'épidémie Covid-19". Dès l‘envoi de ce courriel depuis votre compte de messagerie, le formulaire rempli par vos soins sera envoyé automatiquement au service compétent pour le règlement.

Attention : une seule demande par entreprise (code SIREN) sera acceptée. Et soyez vigilants : utilisez bien votre compte personnel de messagerie sous votre espace « particulier » du site impots.gouv.fr, et non pas votre compte de messagerie de l’espace professionnel.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Plainte contre l'association Nous voulons des coquelicots : « Quand on refuse de se défendre, on va vers une forme d’esclavage »
Il y a quelques jours, Jean-René Gouron a déposé plainte contre « Nous voulons des coquelicots ». L’agriculteur retraité de la…
Thomas Gaillard, président JA 79
Un RIP contre l’élevage

Nos parlementaires sont-ils tombés sur la tête ?
À ce jour, un Référendum d’Initiative Partagé (RIP) pour les animaux…

Dégradation du matériel agricole : «c’est écœurant»
Dans la nuit du 12 au 13 septembre, un ou plusieurs individus ont volé un télescopique et l’ont ensuite utilisé pour dégrader une…
Inondations à Niort, hiver 2020
« Le problème de l’eau n’est pas un problème agricole »
Pour que la végétation se développe, il faut de l’eau. Au lendemain d’un hiver pluvieux, un habitant des Deux-Sèvres, formé à la…
Thomas Gaillard, entre appel au calme et au combat collectif
Revendiquant un brin de naïveté politique et un côté utopiste, le président des JA élu cette année affirme toutefois avoir…
Action de chasse.
«  La discipline intéresse les jeunes »
Ce dimanche 13  septembre a lieu l’ouverture générale de la chasse. Aux alentours de 10 000 en Deux-Sèvres, le nombre de…
Publicité