Aller au contenu principal

Doux
Xavier Beulin apporte son soutien aux éleveurs du groupe Doux

Le président de la FNSEA s'est rendu dans les Côtes d'Armor pour apporter son soutien aux éleveurs fragilisés par les difficultés du groupe Doux et trouver des solutions qui permettent la poursuite de l'activité de l'entreprise et celle de ses fournisseurs.

15 000 euros de créances, soit 45 000 poulets impayés, le président de la section avicole de FDSEA Côtes d'Armor, Pierre-Yves Lozahic, est représentatif de la situation des éleveurs du groupe Doux. Il élève des poulets export et des dindonneaux pour le compte de l'entreprise. D'autres sont encore plus exposés. L'une d'entre elles, éleveuse en Pays-de-Loire a accumulé 100 000 euros d'impayés alors qu'elle a des bâtiments à amortir. « Au-delà des dépenses courantes auxquelles nous devons faire face nous avons 8 000 euros à rembourser chaque mois, nous puisons dans nos réserves. Jusqu'à quand ? ». Ils sont 800 dans le groupe à attendre d'être payés pour des lots de poulets et de dindonneaux qu'ils ont élevés. Au-delà des impayés et des retards de paiement s'ajoutent des incertitudes sur les livraisons d'aliments et des menaces sur l'enlèvement des animaux. Ce qu'ils souhaitent tous, c'est la poursuite de l'activité du groupe. Mais pas à n'importe quelle condition. « Garantissons les créances pour reprendre confiance et nous remettrons des poussins dans les élevages », insiste le président de la section avicole de la Mayenne, lui aussi concerné.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Attention au risque incendie

Depuis l’incendie d’un hangar à St Martin de Bernegoue le 10 avril, quatre nouveaux sinistres ont été enregistrés dans…

Flavien, éleveur de chèvres : « Les rencontres ont fait mûrir mon projet »
Déterminé depuis l’enfance à devenir agriculteur, Flavien Favre a bâti pas à pas son projet. Sa formation et ses expériences sur…
Étang de Beaurepaire : la digue fermée à la circulation complique le quotidien
La fermeture de la route qui traverse l’étang de Beaurepaire oblige à faire un détour de 10 kilomètres. Les fonds pour mener les…
Les jeunes agriculteurs organisent un repas 100% local
Moteurs de la vie rurale, les Jeunes agriculteurs vont proposer aux Deux-Sévriens un repas complet, le samedi 1er mai…
Lettre d’un agriculteur à ses voisins

Je me permets de vous adresser ce courrier car (...) la période des semis des cultures approche à grand pas. J’exploite des…

Quand les haies chauffent le plancher des poules
A la faveur de l’installation d’un jeune agriculteur, en mai 2020, le Gaec Baulieu, à Echiré, a investi dans de nouveaux…
Publicité