Aller au contenu principal

Épidémie
Covid-19 : « l’assouplissement des règles n’est pas à l’ordre du jour »

Le nombre de cas de contamination au Covid-19 est en hausse dans le département. L’Agence régionale de santé et la Préfecture réitèrent l’importance de respecter les mesures barrières à l’approche des fêtes de fin d’année. 

Le Préfet Emmanuel Aubry (droite) et le directeur de la délégation départementale de l’ARS mettent en garde contre un relâchement dans les mesures barrières, qui compliquerait le mois de janvier.
© Léa Calleau

La situation sanitaire a été le principal sujet abordé lors du point presse du Préfet, le 14 décembre. Le taux d’incidence est en hausse dans le département, avec 105 cas positifs pour 100 000 habitants. « C’est un petit rebond, avec une augmentation progressive », estime Laurent Flament, directeur de la délégation départementale de l’ARS. Cette hausse concerne aussi les personnes de plus de 65 ans. L’hospitalisation baisse, mais reste bien plus élevée que lors de la première vague, avec 59 hospitalisations en cours, dont 6 personnes en réanimation. Trois EHPAD connaissent une circulation virale active (Notre Maison à La Mothe-Saint-Héray, La Croix-d’Hervault à Pamproux, Les Côteaux de Ribray à Niort). 

L’épidémie a causé 95 décès lors de ce second épisode (120 au total), dont 58 personnes au sein d’établissements médico-sociaux. Concernant la stratégie vaccinale, un congélateur est en cours de livraison pour l’hôpital de Niort.

Avec le Préfet des Deux-Sèvres, Laurent Flament insiste sur le respect des mesures barrières pour les fêtes de fin d’année. « Il faut éviter un mois de janvier difficile ». Les forces de la police et de la gendarmerie ont procédé à près de 40 000 contrôles et enregistré 1000 verbalisations sur cette période. Des procédures administratives sont en cours pour fermer des établissements qui n’ont pas respecté les directives. Des contrôles sont maintenus sur l’effectivité du couvre-feu, les attestations n’étant plus obligatoires depuis le 15 décembre.  

Des aides doublées

Les entreprises ont bénéficié à nouveau d’importantes aides de l’État lors du second confinement. Le versement pour le fonds de solidarité est passé de 22 millions d’euros en septembre à 31,9m€ à la mi-décembre. La compensation de la perte de chiffres d’affaire a quasiment doublé pour les secteurs les plus touchés (commerce, hébergement, restauration, services). 6000 établissements ont fait appel à l’activité partielle, qui concerne 33 000 salariés. Les paiements effectués s’élèvent aujourd’hui à 76 millions d’euros.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

PCAE : 80 millions d’euros sur un an, du jamais vu
L’enveloppe de cette année permettra de financer plus du double des projets habituels, avec une sélection plus large que par le…
Gâtine, Deux-Sèvres, qualité des eaux, prairie, élevage
Pour la qualité de l’eau, la société a besoin de l’élevage
Communication, mais également expérimentations : les syndicats des eaux et le Pays de Gâtine s’engagent pour maintenir l’élevage…
Le cuir, une histoire de famille
Rebecca Larapidie a créé Abak’art, sa marque de maroquinerie, pour laquelle elle utilise exclusivement les peaux de bovins élevés…
Un concours réussi et une belle dynamique au marché ovin de Parthenay
Le concours annuel des agneaux a donné lieu à une belle présentation, de l’avis des organisateurs. Au marché au cadran, la…
La mort du bovin viande

Une nouvelle Pac se profile !

Le ministère propose une remise en cause du montant de l’enveloppe dédiée à la…

Renard, Dégâts aux cultures, Esod
La fédération des chasseurs et la Chambre d'agriculture invitent à déclarer les dégâts
Pour qu’elle puisse être régulée toute l’année, une espèce doit être inscrite dans la liste des espèces susceptibles d’…
Publicité