Aller au contenu principal

Culture viande alerte le gouvernement sur le maintien des effectifs et la logistique

© J.-C.Gutner

Culture viande, le syndicat des entreprises de la viande, pointe « deux risques majeurs » pour la continuité de l'activité, dans un courrier envoyé le 20 mars au Premier ministre et à trois ministres (Economie, Travail et Agriculture). Ces risques provoqués par les répercussions de l'épidémie de coronavirus « imposent un traitement en urgence » : il s'agit du « maintien des effectifs » et de la « sécurisation de la chaîne de production » en amont et en aval de l'industrie. « La notion de risque au travail (…) et un sentiment d’inégalité de traitement (par rapport à ceux qui ne travaillent pas) vont mettre à l’arrêt de nombreux salariés », estime Culture viande, qui regrette des « messages contradictoires à propos des masques ». « Sans clarification rapide des règles sécuritaires et appréciation des efforts consentis par les pouvoirs publics, la continuité de nos activités est en péril », martèle le syndicat. Concernant le second risque, Culture viande prévient que la filière « serait à l’arrêt sans enlèvement des déchets (équarrissage), sans livraison des fluides frigorigènes et sans emballages ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Léa Izambart
Léa veut s’installer, malgré les difficultés
Malgré une conjoncture en berne en bovins allaitants, Léa Izambart fourmille d’idées pour amener un nouveau souffle à l’…
Benjamin, ambassadeur de la jeune agriculture
Toute cette semaine, les jeunes agriculteurs ont mis un coup de projecteur sur l’installation, en multipliant les vidéos et…
Installation agriculture Deux-Sèvres Clément Charron
Reprendre et moderniser, pour faire rempart au lait étranger
En reprenant la ferme familiale à La Chapelle-Bertrand, Clément maintient le fragile tissu des exploitations laitières deux-…
Cosset et fils : le négoce dans le sang
Implanté depuis 70 ans à Saint-Pompain, dans les Deux-Sèvres, le négoce agricole Cosset et fils démarre un projet de…
Le veau Paillard, un pari sur l’avenir à plus de 21000  euros
La campagne de vente de la station de Lanaud, en janvier, a permis à quatre éleveurs de Charente et de la Vienne de décrocher le…
Un contexte de plus en plus porteur pour les protéines
Certaines coopératives, comme Terrena, n’ont pas attendu le plan dévoilé en décembre par l’État pour favoriser la culture de…
Publicité